BFMTV

Affaire Troadec: l'ex-beau frère a avoué avoir tué les quatre membres de la famille

La soeur et l'ex-beau frère de Pascal Troadec ont été placés en garde à vue dimanche. Ce dernier a avoué aux enquêteurs le quadruple meurtre de la famille, portée disparue depuis le 16 février. Des fouilles sont actuellement en cours pour retrouver les corps.

Il est passé aux aveux. L'ex-beau frère du père de la famille Troadec, portée disparue depuis le 16 février près de Nantes, a reconnu avoir tué les quatre membres de la famille, a indiqué à BFMTV le procureur de la République de Nantes ce lundi matin, confirmant une information de Presse Océan et de RTL.

Dimanche, la soeur du père de famille disparu et son ex-mari, avaient été placés en garde à vue, à Brest. Un différend familial les opposait sur fond d'héritage. L'auteur des faits est âgé de 46 ans, il travaillait dans la construction navale à Brest, avant de s'arrêter il y a 4 ans, pour dépression. 

Selon nos informations, des fouilles sont actuellement en cours à une dizaine de kilomètres de Brest pour retrouver les corps. 

L'homme affirmait ne plus être en contact avec la famille

L'ADN de l'homme avait été retrouvé au domicile familial des Troadec, à Orvault, ainsi que dans la voiture de Sébastien Troadec, le fils, retrouvée près à Saint Nazaire, selon RTL. Dans un premier temps, il avait affirmé aux enquêteurs ne plus avoir de contact depuis plusieurs années avec la famille. 

La soeur et l'ex beau-frère sont toujours placés en garde à vue. Ce dernier, qui a admis s'être débarrassé des corps dès le lendemain des meurtres, va être présenté ce lundi à l'un des deux juges d'instruction en charge de l'affaire, en vue d'une mise en examen. 

Le mobile du meurtre est une histoire d'héritage

Les enquêteurs se sont intéressés à une histoire d'héritage, qui constitue vraisemblablement le mobile du meurtre: Pascal Troadec, le père, a hérité de lingots d'or, qu'il n'a pas souhaité partager avec sa soeur et son ex-beau frère.

Pascal Troadec, 49 ans, était employé depuis une dizaine d'années dans une PME spécialisée dans la fabrication d'enseignes luminaires, à Orvault. Son épouse Brigitte, 49 ans, travaillait dans un centre des impôts de Nantes. Leurs téléphones portables ont cessé d'être actifs pendant la journée du 16 février, sauf celui de Sébastien, éteint le 17 à 3h12.

La soeur de Brigitte avait donné l'alerte quelques jours plus tard, s'inquiétant de ne plus avoir de leurs nouvelles.

Du sang en grande quantité

Au domicile de la famille, où Sébastien, en 2e année de BTS en Vendée, et Charlotte, étudiante en Maine-et-Loire, étaient venus passer les vacances d'hiver, les enquêteurs ont découvert du sang en grande quantité ainsi qu'un téléphone portable.

Les nombreuses taches de sangs retrouvées à l'étage, dans l'escalier et au rez-de-chaussée du pavillon et dans le garage, dont certaines essuyées, appartiennent au père, à la mère et au fils. Celui de la fille n'a en revanche pas encore été découvert.

Pour le procureur, des "corps atteints de blessures graves ont circulé. Soit des personnes blessées ont été mobiles, soit elles ont été transportées", a-t-il affirmé.

Alexandra Milhat avec Alexandra Gonzalez et Julia Van Aelst