BFMTV

Affaire Tapie: le PDG d'Orange, Stéphane Richard, sera réentendu

Le PDG d'Orange Stéphane Richard, ici à l'assemblée générale de l'EBG en juin 2013, quelques jours après sa mise en examen.

Le PDG d'Orange Stéphane Richard, ici à l'assemblée générale de l'EBG en juin 2013, quelques jours après sa mise en examen. - -

Le chef d'entreprise doit être réentendu par les juges le 6 décembre. Il a également déposé un recours en annulation de sa mise en examen.

Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, n'en a pas fini avec la justice dans l'affaire Tapie. Selon les informations du Parisien, celui-ci sera réentendu par les juges d'instruction le 6 décembre prochain, dans l'affaire sur l'arbitrage controversé consécutif à la vente d'Adidas.

L'enquête avait révélé les multiples rendez-vous de Bernard Tapie, alors en conflit avec le Crédit Lyonnais, à l'Elysée en 2007, avant que ne soit décidé de tourner le dos à la justice ordinaire et de recourir à un arbitrage.

Stéphane Richard était alors directeur de cabinet de la ministre de l'Economie de l'époque, Christine Lagarde, placée dans ce dossier sous le statut de témoin assisté. Lors de son audition, il avait confirmé que l'homme d'affaires avait participé, fin juillet 2007 à l'Elysée, à une réunion sur le litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais.

Recours en annulation

Le PDG d'Orange a pour sa part été mis en examen le 12 juin dernier pour "escroquerie en bande organisée" - de la même manière que Bernard Tapie lui-même, son avocat Maurice Lantourne et l'un des trois juges-arbitres, Pierre Estoup.

Selon son entourage, cité par Le Parisien, son retour devant les juges est "tout à fait logique". "C'est la procédure normale. Stéphane Richard s'attendait à de nouvelles questions", a-t-on relativisé.

Stéphane Richard a par ailleurs engagé un recours en annulation de sa mise en examen. Selon son entourage, il compte déposer sa requête dans les prochains jours. En juin, son avocat Me Jean-Etienne Giamarchi avait qualifié le chef de mise en examen d'"infamant et grotesque".

dossier :

Affaire Tapie

M. T.