BFMTV

Accident de Millas: la SNCF "choquée" par les accusations de la compagnie d'autocars

Le train impliqué dans l'accident.

Le train impliqué dans l'accident. - RAYMOND ROIG / AFP

La SNCF a vivement réagi aux déclarations du gérant de la société de transports dont le bus a été impliqué dans l'accident de Millas.

Est-ce un début de polémique ? La SNCF s'est déclarée vendredi "choquée par les accusations" formulées par l'employeur de la conductrice de l'autocar entré en collision jeudi avec un TER à Millas, qui a assuré que les barrières du passage à niveau étaient ouvertes au moment du franchissement.

"La SNCF se déclare choquée par les accusations particulièrement graves qui viennent d'être formulées à son encontre", formulées, selon elle, "sans aucun élément tangible de preuve", selon un communiqué.

"Contrairement à la SNCF, nous restons nous tout à fait prudents jusqu’à l’issue de l’enquête, j’aimerais qu’ils en fassent de même", a déclaré le gérant de la société de transport.

La conductrice du bus scolaire a indiqué avoir "traversé en toute confiance et en toute sérénité le passage à niveau, barrières ouvertes et feu clignotant éteint", selon son employeur Christian Faur.

Le communiqué de la SNCF
Le communiqué de la SNCF © Capture BFMTV
L.N. avec AFP