BFMTV

Accident à Millas: le bilan s'alourdit à six morts

Un sixième enfant a succombé à ses blessures, quatre jours après l'accident entre un TER et un car scolaire.

Quatre jours après la collision entre un train régional et un car scolaire à Millas, le bilan s'alourdit à six morts, indique la préfecture des Pyrénées-orientales lundi soir dans un communiqué. Il s'agit d'un enfant qui avait été gravement blessé dans l'accident.

Cette catastrophe a fait également dix-sept blessés dont la conductrice du car. "Elle est effondrée, en situation de détresse psychologique. Elle a parfaitement réalisé l'ampleur de la catastrophe", explique son avocat, Jean Codognès. Pour cinq collégiens, le pronostic vital est toujours engagé. 

Dimanche, un rassemblement et une messe ont été donnés pour les victimes, et lundi la rentrée a eu lieu dans le collège où elles étaient scolarisées. Dans le même temps, l'enquête se poursuit pour déterminer la position des barrières du passage à niveau où a eu lieu la collision. 

Trois enquêtes ouvertes

Trois enquêtes ont été ouvertes. L'une, judiciaire, est sous l'autorité du procureur. Une autre, administrative, est menée par le Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) du ministère des Transports. La troisième est interne à la SNCF.

La conductrice du car, blessée dans l'accident, a assuré que les barrières étaient "levées" lors de sa traversée des voies à Millas. "Elle ne serait jamais passée si les barrières avaient été baissées", réaffirme son avocat. "C'est une femme très consciencieuse et c'est ce qu'elle a affirmé avec force au procureur". En revanche, le conducteur du train affirme que ces barrières étaient fermées.

Le procureur de la République tiendra une réunion d'information à l'intention des parents des enfants victimes de l'accident mardi à 15 heures au TGI de Perpignan, afin de les tenir informés "des investigations en cours et du déroulement de l'enquête", a annoncé Xavier Tarabeux.

A. K.