BFMTV

2 000 personnes évacuées de l'aéroport de Roissy après une intrusion

Des avions sur le tarmac de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle. (Photo d'illustration)

Des avions sur le tarmac de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle. (Photo d'illustration) - AFP

Huit vols ont été annulés et une vingtaine retardés. Un individu s'était introduit en "zone privée" sans passer les contrôles de sécurité.

Environ 2 000 personnes ont été évacuées ce samedi après-midi du terminal 2F de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle (Paris) et huit vols ont été annulés, ainsi qu'une vingtaine retardés. L'évacuation a eu lieu après qu'un individu s'est introduit en "zone privée" sans passer les contrôles de sécurité, rapporte l'AFP selon des sources aéroportuaires. 

"Vers 15h15, une personne a franchi les portes anti-retour en sens inverse. Comme elle n'a pas été retrouvée, nous avons été obligés d'évacuer pour 'décontaminer' la zone, c'est-à-dire vérifier qu'aucun objet n'a été déposé", a expliqué l'une de ces sources.

"Un agent de sécurité avait quitté son poste"

Cette porte devait être gardée "par un agent de sécurité qui avait quitté son poste sans prévenir sa hiérarchie", a précisé cette même source. 

Les passagers ont pu regagner l'aérogare vers 19h, après que les policiers ont fouillé le terminal "de fond en comble" et ont estimé qu'il "n'y avait pas d'objet suspect".

Environ 2.000 personnes ont dû être évacuées de la zone "privée", à laquelle on accède après avoir passé les contrôles de sécurité préalables à l'embarquement, une situation "très exceptionnelle" selon l'une des sources aéroportuaires. 

Les services de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle ont annoncé vers 19h sur Twitter un "retour progressif à la normale". 

L.A., avec AFP