BFMTV
People

Zack Snyder dévoile sa version de quatre heures de "Justice League"

"Justice League" de Zack Snyder

"Justice League" de Zack Snyder - Warner Bros.

Enfin disponible en VOD ce jeudi 18 mars, la version longue de Justice League, d'une durée de quatre heures, est plus conforme à la vision de Zack Snyder, et offre un spectacle plus jouissif que le film de 2017.

Blockbuster le plus attendu des dernières années avec Avatar 2, la version longue de Justice League, plus conforme à la vision de Zack Snyder que celle de Joss Whedon, est enfin disponible à partir de ce jeudi 18 mars en VOD. Cette nouvelle version d'une durée de quatre heures améliore considérablement le film, sorti sur nos écrans en 2017.

Les coulisses chaotiques du film sont connues. Zack Snyder annonce en 2016 sa décision de quitter le projet après la mort brutale de sa fille Autumn (à qui le film est dédié). Lassé également par les discussions avec Warner pour rendre le film plus drôle, après le succès en demi-teinte du très sérieux Batman V Superman, Snyder prend la décision de partir en laissant les clefs de la Batmobile à Joss Whedon. Celui-ci saborde alors le projet en y injectant un humour incongru, et en modifiant le ton général de l'œuvre. Sorti en 2017, Justice League est un échec, tant critique que commercial, suscitant l'ire des fans de Snyder, qui militent depuis quatre ans pour la sortie de la version imaginée par le réalisateur, le "Snyder Cut".

Divisé en chapitres, ce nouveau montage propose une histoire bien plus cohérente, et bien plus ample. Les personnages sont plus fouillés, plus émouvants aussi. Le personnage de Cyborg, mis de côté dans le premier montage, est désormais au centre du récit. Son interprète, Ray Fisher, avait été harcelé par Joss Whedon sur le plateau et avait été pratiquement coupé au montage. Libéré de ses problèmes de moutache effacée numériquement, le Superman de Henry Cavill retrouve enfin de la superbe. Reste le personnage de Flash (Ezra Miller), toujours trop comique, qui peine encore à s'inscrire dans l'univers très solennel de Zack Snyder.

Même histoire, montage différent

Si l'histoire reste inchangée - Batman, Wonder Woman, Aquaman, Flash, Cyborg et Superman doivent empêcher Steppenwolf d'acquérir des cubes magiques qui pourraient causer la destruction de la Terre -, Zack Snyder a changé d'ordre les séquences introductives pour clarifier l'intrigue. Il a aussi retourné la fin, qui paraît moins bâclée.

Zack Snyder a aussi remonté les scènes d'action, leur offrant une véritable dimension héroïque, avec de vrais enjeux. Les héros souffrent, doutent et tentent en vain d'affronter des créatures plus fortes qu'eux. La comparaison entre les deux versions plaide en la faveur Snyder, qui a un vrai sens du rythme et voit dans ces récits super héroïques l'équivalent contemporain des récits bibliques.

"Ce montage de quatre heures est le genre de vision culottée et auteuriste que réclamait Martin Scorsese lorsqu'il déplorait à raison que les films de super-héros contemporains ne ressemblaient pas au cinéma qu'il avait tant aimé", a résumé sur le site RogerEbert.com le critique américain Matt Zoller Seitz.

A l'inverse de la majorité des blockbusters contemporains, à la narration souvent peu lisible, et au montage trop haché, Zack Snyder a privilégié des plans longs, et a étiré chaque séquence. Il a aussi changé le format de l'image, pour l'adapter aux écrans d'ordinateur et de télévision. L'image passe ainsi d'un format 1:85:1 à 1.37:1, proche de la taille des premiers postes. Un ratio inhabituel pour un blockbuster, qui permet de laisser vivre les personnages, et donne par moment l'impression de voir un film des années 1930.

Une fin frustrante pour les fans

Zack Snyder a pu assembler cette version de 4 heures de Justice League grâce à sa manière très méticuleuse de tourner, a-t-il révélé au New York Times: "Sur chacun de mes films, j'ai tendance à beaucoup tourner, mais d'une manière très méthodique. On ne court pas partout avec une autre caméra pour tourner des plans supplémentaires. Tout est pensé à l'avance. Quand je commence à réfléchir au film que je veux faire, celui-ci est très différent de ce que le studio veut." Le "Snyder Cut" est la version rêvée de Justice League. Si le cinéaste n'avait pas quitté le projet en 2016, le film prévu pour les salles obscures aurait été d'une durée de 3 heures (et non de quatre).

Ce montage comporte cependant son lot de frustration. Si Justice League boucle de manière satisfaisante la trilogie de Zack Snyder après Man of Steel et Batman V Superman, il ouvre aussi des portes vers de futurs films qui n'existeront jamais. Interrogé par le New York Times sur cette fin un peu décevante, Zack Snyder s'est contenté de répondre: "On m'a juste demandé ma version du film."

Zack Snyder's Justice League. Disponible à l'achat en VOD à partir du 18 mars, puis en location à partir du 31 mars. Le film sortira prochainement en DVD et Blu-ray.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV