BFMTV

Un livre révèle le plus grand secret d'Audrey Hepburn

Audrey Hepburn dans "My Fair Lady"

Audrey Hepburn dans "My Fair Lady" - Warner Bros.

Un livre révèle les sympathies nazies de la mère de la célèbre actrice. Celle-ci a toujours évité d'évoquer publiquement ce sujet par peur de tuer sa carrière.

Toute sa vie, Audrey Hepburn a porté en elle les stigmates de la Seconde Guerre mondiale. Active dans la Résistance hollandaise, elle a aussi souffert tout au long de sa vie d'adulte d'un traumatisme lié aux sympathies nazies de sa mère. c'est ce que dévoile une nouvelle biographie, intitulée Dutch Girl, écrite par Robert Matzen. 

Cet historien affirme que la mère de la comédienne, la baronne Ella van Heemstra, a rencontré en 1935 Adolf Hitler, dont elle était une fervente admirative. Pendant l'invasion des Pays-Bas par l'Allemagne, elle a maintenu des relations cordiales avec des officiers nazis pour protéger sa famille. Elle a aussi entretenu une relation avec un officier. Après la guerre, elle sera visée par une enquête, mais jugée non-coupable. 

Des archives classées secrètes

Hepburn, qui ne partageait pas les opinions politiques de sa mère, n'a jamais évoqué ce sujet publiquement par peur de tuer sa carrière hollywoodienne. Pour écrire son livre, Robert Matzen s'est appuyé sur des dossiers policiers, des archives classées secrètes et des interviews avec des témoins qui ont connu Audrey Hepburn et sa famille. 

"Je pleurais en lisant le livre", a déclaré à People Luca Dotti, le fils de l'actrice de Vacances romaines. "Ma mère était si courageuse et aurait pu mourir. On ressent son traumatisme et aussi sa force." 

Selon le spécialiste, l'actrice a souffert toute sa vie des actions de sa mère, bien que celle-ci se soit rapprochée au cours de la guerre de la Résistance après l'exécution de son beau-frère. Audrey Hepburn n'a jamais parlé avec sa mère de ce qu'elle avait fait pendant la guerre. Malgré cette rancœur, Hepburn a toujours eu de l'affection pour elle et s'est occupée d'elle jusqu'à sa mort.