BFMTV

Une ambition intime: Karine Le Marchand se confie sur ses nouveaux invités

Karine Le Marchand présente "Une ambition intime" sur M6

Karine Le Marchand présente "Une ambition intime" sur M6 - Pierre Olivier - M6

L'animatrice est de retour ce dimanche soir avec le deuxième épisode de Une Ambition Intime, dans lequel elle reçoit François Fillon, Alain Juppé, François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon. Des invités qui lui ont parfois donné du fil à retordre.

Nouvelle salve de confessions chez les candidats à la présidentielle. Une Ambition Intime, le rendez-vous télévisé qui donne l’opportunité aux politiques "de montrer qui ils sont vraiment" selon sa présentatrice Karine Le Marchand, est de retour ce dimanche soir sur M6 pour un deuxième numéro.

Après être allée à la rencontre de Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy, Arnaud Montebourg et Marine Le Pen, l'animatrice se tourne cette fois-ci vers François Fillon, Alain Juppé, François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon. Des candidats qui ont eu plus ou moins de mal à accepter de jouer le jeu, a confié la star du petit écran dans une interview au Figaro

"Alain Juppé a été le plus difficile à convaincre", a-t-elle raconté. "En février, je l’ai croisé dans une soirée, je me suis assise à sa table et je lui ai parlé. Il m’a d’abord dit non et à la fin, il a accepté!". 

Jean-Luc Mélenchon, le premier à accepter

Si François Fillon était "réticent" à l'idée de se confier, elle a confié que les choses se sont faites plus naturellement avec François Bayrou, qu'elle avait déjà rencontré en 2011. "Quand je l’ai appelé, il s’est souvenu de moi et il m’a dit oui tout de suite". Jean-Luc Mélenchon, lui, a été le premier a lui dire oui, mais à certaines conditions, a indiqué Karine Le Marchand. "Il ne voulait pas parler de sa fille, il trouvait que son nom était suffisamment lourd à porter", a-t-elle précisé.

Point commun entre ses quatre invités? "Quand ils donnent leur confiance, ils la donnent totalement", a assuré la présentatrice. 

"J’ai eu des photos d’enfance, des choses extrêmement personnelles. Jamais les directeurs de communication ne sont intervenus dans les interviews des proches, ni en amont du portrait ni en cours de montage. Je ne m’attendais pas à ça. C’est vrai qu’il n’y avait pas de piège non plus. Après, la confiance s’est établie pendant le tournage."

La star de L'amour est dans le pré a également confié avoir adoré sa rencontre avec Fillon, entre subtilité et humour. "Alain Juppé a aussi été super", a-t-elle ajouté, décrivant "un homme sensible, timide, drôle et joyeux" avant de louer la sensibilité et la délicatesse de Jean-Luc Mélenchon, "très cultivé". Quant à François Bayrou? "Il est très touchant. (...) Il est très attaché à ses origines", a-t-elle conclu.

Nawal Bonnefoy