BFMTV

ONPC: pour Laurent Ruquier, Nicolas Dupont-Aignan est "pire que Madame Le Pen"

Nicolas Dupont-Aignan et Laurent Ruquier dans ONPC

Nicolas Dupont-Aignan et Laurent Ruquier dans ONPC - France 2

Laurent Ruquier a dénoncé les préjugés de Nicolas Dupont-Aignan sur l'immigration et la banlieue.

Passe d'armes entre Nicolas Dupont-Aignan et Laurent Ruquier sur le plateau d'On n'est pas couché, samedi 23 juin. Les propos du président de Debout la France sur l'immigration et la banlieue ont suscité la colère du présentateur, mais aussi de ses chroniqueurs, Yann Moix et Christine Angot, et de l'acteur Jean Benguigui

"Si j'avais été au pouvoir en 2017, j'aurais laissé s'installer des camps de migrants au jardin du Luxembourg, chez madame Angot, au jardin des Tuileries, sur les Champs Elysées...", commence par dire Nicolas Dupont-Aignan, avant de dénoncer "cette petite caste qui prétend accueillir des gens": "C'est tellement facile, ici, dans les beaux quartiers, de dire 'Accueilliez les migrants'." 

"Mais arrêtez! Qu'est-ce que vous en savez que j'habite au Jardin du Luxembourg? C'est quoi ces préjugés?", réplique Christine Angot, avant de laisser la parole à Laurent Ruquier: "Il suffit d'attendre 25 minutes pour que votre vrai visage explose. Ça fait du bien de vous voir tel que vous êtes vraiment Monsieur Dupont-Aignan. Vous êtes pire que Madame Le Pen".

"Taisez-vous, vous aussi!"

Alors que Nicolas Dupont-Aignan évoque un des quartiers les plus difficiles de sa circonscription et prend à partie Christine Angot, Laurent Ruquier s'insurge une nouvelle fois: "Vous y vivez, vous? Vous non plus, vous non plus Monsieur Dupont-Aignan. Taisez-vous, vous aussi!", lui répond-t-il vivement, avant de reprendre de plus belle: 

"Vous croyez que je suis né où? Dans des HLM monsieur! Je n'ai pas toujours gagné la vie que je gagne aujourd'hui, alors arrêtez d'avoir des préjugés, vous n'étiez sûrement pas dans un HLM, vous, quand vous étiez enfant!" 

Le producteur des Parisiennes conclut: "Il n'empêche qu'on y retourne, il n'empêche qu'on sait d'où on vient et qu'on n'oublie pas d'où on vient. Et qu'on sait les choses. Alors arrêtez de nous balancer qu'on fait partie d'une caste ou de je ne sais quoi." 
Jérôme Lachasse