BFMTV

Le Petit Journal: Cyrille Eldin répond à Yann Barthès

Cyrille Eldin dans Le Petit Journal

Cyrille Eldin dans Le Petit Journal - Capture d'écran - Canal+

Cyrille Eldin a répondu, ce mercredi, aux qualificatifs employés lundi dans Quotidien par l'ex-animateur du Petit Journal de Canal+.

Yann Barthès - Cyrille Eldin, épisode 3. Visiblement agacé par les propos de Yann Barthès dans son édition du lundi de Quotidien à son égard, l'animateur du Petit Journal a décidé de lui répondre ce mercredi 25 janvier, sur Canal+.

"Je t'admire de faire si bien les choses Yann, sans jamais me nommer, l'air de rien. Sans doute parce que tu connais les lois sur la diffamation. Mais la séquence lapidaire de lundi soir n'a échappée a personne", a attaqué l'animateur face caméra. 

"Je ne crois pas t'avoir croisé sur le terrain en huit ans"

Cyrille Eldin a ensuite taclé son confrère sur son manque de présence sur le terrain. "Si tu connaissais la tension des soirées électorales sur le terrain, tu me jugerais peut-être un peu moins sévèrement. Mais je ne crois pas t'y avoir croisé en huit ans", a-t-il expliqué.

"Ne crois pas non plus que je cherche à buzzer. Depuis la rentrée, nombreuses ont été les critiques que je n'ai pas relevées parce que j'ai pour principe de laisser dire, et d'essayer chaque jour de faire progresser cette émission", a-t-il par ailleurs déclaré. 

Concernant les termes employés par Yann Barthès lundi dans Quotidien à propos de Cyrille Eldin, l'animateur du Petit Journal est revenu sur chacun d'eux. "Reprécisons les termes: 'Relou, totalement relou, mal poli, misogyne et un peu violent'? J'ai donc toutes les qualités pour être président des États-Unis. Mais reconnais quand même que mes implants sont plus réussis que les tiens", a-t-il plaisanté. 

'Relou et mal poli', c'est ton avis mais je suis vraiment très étonné vu que tu as longtemps compté sur moi, mon culot, mon goût du verbe, pour accéder a tous les politiques y compris au Front national ou Le Petit Journal n'avait plus accès. Mais cela ne te gênait pas à l'époque où je travaillais pour toi", a-t-il rappelé à Yann Barthès. 

"Un peu violent? je te confirme"

"Pour ce qui est d'être misogyne ou violent, je trouve ça injuste et diffamatoire. Misogyne, la seule fois où j'ai vraiment pris la politique, c'est pour défendre la cause des femmes dans un documentaire diffusé sur Canal+ où je dénonçais le sexisme en politique. 

Enfin, Cyrille Eldin est revenu sur l'incident du dimanche, au QG de Benoît Hamon. "Ce qu'il s'est passé dans la meute de journalistes dimanche soir, n'a rien à voir avec la misogynie. La compétition entre reporters, les coups de coude entre journalistes hommes et femmes pour apporter la meilleure image ou le meilleur son, sont monnaie courante, hélas. (...) Et un peu violent? je te confirme. C'était très violent ce soir-là au QG de Benoît Hamon (…) Ça arrive également en politique. Rappelle-toi François Fillon le soir de sa victoire aux primaires qui avait été blessé au visage. Et pas par moi", a-t-il confié. 

"Merci de m'avoir écouté, certains verront dans cette mise au point qu'une petite querelle d'animateurs et ils auront raison, mais c'était important pour moi de préciser les choses. Que ce soit avec les politiques ou avec toi mon cher Yann, j'aime bien dire les choses en face", a-t-il finalement conclu. 

"J'ai le seum des diffamations injustes"

La passe d'armes entre les deux présentateurs a débuté dimanche soir, au QG de Benoît Hamon. Cyrille Eldin et une équipe de Quotidien s'étaient écharpés après les résultats de la primaire de la gauche. L’animateur de Canal+ n'avait visiblement pas apprécié le comportement de ses confrères et avait alors menacé de donner "un coup de coude violent (...) la prochaine fois".

Lundi 23 janvier, Yann Barthès était alors revenu en plateau sur l'altercation. En lançant sa journaliste Camille Crosnier en plateau, l'animateur de Quotidien avait évoqué un "collègue totalement relou, misogyne, un peu violent et malpoli", pour parler de l'ex-reporter du Supplément. Des qualificatifs que n'a visiblement pas supporté Cyrille Eldin qui avait alors annoncé mardi qu'il répondrait aux attaques de son confrère. 

"Moi aussi, j'ai le seum des diffamations injustes à mon égard. C'est pour ça, Yann Barthès, toi que je n'ai pas peur de nommer, je me ferai un plaisir de répondre demain soir aux propos me concernant que tu as tenus dans mon émission. Je vous raconterai toute l'histoire", avait-t-il déclaré.

R.I