BFMTV

Hapsatou Sy règle ses comptes avec Eric Zemmour et Thierry Ardisson: "Je pense que la société a perdu"

Hapsatou Sy dans C à vous

Hapsatou Sy dans C à vous - France 5

Invitée de C à vous, Hapsatou Sy a dénoncé le racisme de Eric Zemmour et s'en prend à Thierry Ardisson.

La femme d'affaires et chroniqueuse Hapsatou Sy revient sur le devant de la scène avec un livre, Made in France (Hugo Doc), où elle raconte son parcours depuis son enfance dans les Hauts-de-Seine. Invitée de C à vous mercredi soir, elle s'est confiée sur le racisme dont elle est victime et a réglé ses comptes avec Eric Zemmour et Thierry Ardisson. 

"La vérité, c'est que cette société a fait gagner Eric Zemmour et Thierry Ardisson", a-t-elle affirmé. "Je les mets ensemble dans le même sac parce que le combat d'Eric Zemmour est devenu celui de Thierry Ardisson. Quand ils sont là, tous les deux ensemble, à se battre contre moi, je pense que la société a perdu et qu'elle a laissé faire ce qui est inacceptable: c'est-à-dire exclure un enfant de la République."

"Je ne dis pas que je veux débattre avec Eric Zemmour"

Hapsatou Sy fait ici référence à une séquence survenue en septembre 2018 sur Les Terriens du dimanche. Sur le plateau de l'émission de Thierry Ardisson, où elle officiait comme chroniqueuse, elle avait été prise à partie par Eric Zemmour. Le polémiste lui avait en effet suggéré que sa mère aurait mieux fait de l'appeler "Corinne".

"Je ne dis pas que je veux débattre avec Eric Zemmour. Je n'ai rien à lui dire. Pour moi, il fait partie de ces produits poussés par certaines personnes qui encouragent son message. Il a une tribune incroyable. Je n'ai rien à dire à cet homme qui m'a attribué un nom qui m'est aujourd'hui attribué par des gens dans la rue devant ma fille de deux ans et demi. Elle ne comprend pas pourquoi on appelle sa mère Corinne. C'est un prénom qui m'a été assigné par quelqu'un que je considère raciste. Je ne peux pas tolérer ça."

Ajoutant qu'on lui parle sans cesse d'Eric Zemmour, elle souhaite qu'il sorte de sa vie: "Il n'en a jamais fait partie."

Jérôme Lachasse