BFMTV

Édouard Baer ne "comprend pas" les polémiques sur les humoristes accusés de plagiat

Edouard Baer au Festival de Cannes en 2018

Edouard Baer au Festival de Cannes en 2018 - Alberto Pizzoli - AFP

Alors que plusieurs comiques sont accusés d'avoir volé leurs blagues, Édouard Baer déclare accorder plus d'importance aux "personnages" qu'aux vannes elles-mêmes.

Édouard Baer n'est pas particulièrement ému par les accusations de plagiat dont font l'objet plusieurs humoristes. Invité samedi de l'émission Bonsoir! sur Canal +, celui qui vient de remonter sur scène après trois ans d'absence a été amené à s'exprimer au sujet de La Classe, une ancienne émission de France 3 qu'il regardait dans sa jeunesse. Vantant la qualité des personnages du programme, Édouard Baer a brièvement évoqué l'affaire:

"Ça ne m'embête pas qu'on vole les blagues des autres, je ne comprends pas ces polémiques. Pour moi, ce sont les personnages", a-t-il confié à Isabelle Ithurburu. "La plupart des humoristes, les blagues qu'ils racontent, elles ne sont pas d'eux (...) Ce sont les personnages, ce sont les gens." Un extrait à retrouver sur le site de Canal +, à partir de 6 minutes.

Gad Elmaleh en ligne de mire 

Plusieurs stars de l'humour sont soupçonnées d'avoir volé des blagues à des confrères, depuis que le YouTubeur CopyComic a mis en évidence les similitudes entre leurs sketches et ceux d'autres comiques. Gad Elmaleh, particulièrement pointé du doigt dans cette affaire, s'est lancé à la poursuite de son accusateur. Ses avocats ont d'abord tenté, sans succès, de faire supprimer les vidéos l'incriminant de Twitter. Depuis, CopyComic a annoncé que Gad Elmaleh avait réussi à obtenir certaines de ses données personnelles par l'intermédiaire de Facebook.

Gad Elmaleh se défend d'avoir plagié des confrères mais a déjà essuyé quelques retombées. Celui qui vient de sortir une série sur Netflix a été banni d'une salle montréalaise, et a fait l'objet de violentes critiques d'un confrère québécois.

Benjamin Pierret