BFMTV

Après son départ de C8, Thierry Ardisson assigne Vincent Bolloré en justice

Thierry Ardisson dans "Salut les Terriens", en mars 2017

Thierry Ardisson dans "Salut les Terriens", en mars 2017 - Capture d'écran C8

L'animateur assigne son ex-employeur après son départ de C8, annoncé au printemps dernier.

La fin de la collaboration entre Thierry Ardisson et C8 s'était déroulée sans faire trop de vagues. Mais les ennuis commencent: selon Le Point, Thierry Ardisson assigne son ancien employeur, Vincent Bolloré, en justice. Il saisit le tribunal de commerce pour rupture brutale de dépendance économique - selon l'hebdomadaire, il a découvert "très tardivement" qu'il ne serait pas de retour sur l'antenne à la rentrée. 

"Vincent Bolloré et C8 n'ont répondu à aucune requête en conciliation de notre avocat. Par conséquent, je saisis la justice", confie l'animateur à l'hebdomadaire. "Je ne suis pas seul, je pense à la centaine de salariés qui va rester sur le carreau!"

90 salariés sans emploi

Le Point rapporte que près de 90 personnes étaient employées pour la chaîne par la société de production de Stéphane Simon et Thierry Ardisson, Téléparis. Ce dernier déclare que l'entreprise va devoir fermer. Il souligne que 90% de son chiffre d'affaires venait du travail effectué pour Vincent Bolloré. Toujours selon Le Point, il réclame également une indemnisation pour le préjudice infligé à son image et sa carrière, ainsi que le remboursement des frais de licenciement avancés par Téléparis. 

Enfin, il assigne C8 pour "parasitisme" car, d'après Le Point, l'une de ses idées originales sera reprise par Cyril Hanouna. L'animateur s'insérera sur la case horaire laissée vacante. 

Thierry Ardisson a animé Salut les Terriens!, puis Les Terriens du samedi! et Les Terriens du dimanche! sur Canal + puis C8, entre 2006 et 2019. Il a annoncé son départ au printemps dernier, se refusant à "faire de la télé low cost".

Benjamin Pierret