BFMTV

Thomas Vergara: "Je n'ai pas tapé Nabilla"

Thomas Vergara, en octobre 2013.

Thomas Vergara, en octobre 2013. - Eric Feferberg - AFP

Le compagnon de Nabilla, Thomas Vergara, a nié dimanche avoir frappé la vedette de téléréalité, mise en examen pour tentative de meurtre et placée en détention pour l'avoir poignardé.

Sorti de l'hôpital mercredi dernier, Thomas Vergara, compagnon de Nabilla, s'est exprimé dimanche soir dans l'émission Sept à huit, sur TF1. Le jeune homme nie fermement avoir frappé la starlette de téléréalité, mise en examen pour tentative de meurtre et placée en détention pour l'avoir poignardé.

Après avoir donné deux premières versions aux enquêteurs, Nabilla a finalement déclaré avoir agi sous le coup de la peur, après avoir déjà été frappée par son compagnon dans le passé

Depuis l'incident, plusieurs témoignages accablent par ailleurs Thomas Vergara, l'accusant de violence. Comme celui de la grand-mère de Nabilla Benattia, qui assure dans Paris Match que sa petite fille était battue par son compagnon.

"Il a été traîné dans la boue"

D'autres encore, qui suivent le couple, comme la directrice de la rédaction de Closer, Laurence Pieau, soulignent que leurs rapports étaient "basés sur la violence"

"Il a été traîné dans la boue, stigmatisé", estime l'avocat de Thomas Vergara sur TF1. Le jeune homme s'est constitué partie civile, mais n'a pas porté plainte contre sa compagne.

"On m'a cassé des lunettes dans la tête"

Dimanche, il a témoigné à la télévision, s'exprimant pour la première fois depuis sa sortie de l'hôpital. Interrogé sur TF1 sur ces éventuelles violences passées, Thomas Vergara a assuré: "Non, c'est aberrant, je n'ai pas tapé Nabilla. Pourquoi? Elle ne m'a rien fait. Elle ne m'a jamais trompé et quand bien même elle m'aurait trompé, j'aurais pété un plomb, j'aurais pris mes affaires. Ca lui aurait fait plus de mal que je m'en aille plutôt que je la frappe".

"On est en train de me faire passer pour le coupable parce que j'ai le profil parfait, parce que dans une émission je me suis énervé une tierce de fois (sic), parce que je me suis embrouillé là, là ou là...", a-t-il estimé. Pour lui, il s'agit là d'un "retournement de situation", ajoutant: "Moi je m'en suis pris des coups, vous pouvez voir, il y a des photos de moi avec des coquards, on m'a cassé des lunettes dans la tête, je me suis retrouvé avec des balafres sur les bras, dans le dos. Et pas des moindres". 

"On est deux personnes qui s'aiment un peu trop"

"Le mensonge prend toujours l'ascenseur mais la vérité passe toujours par l'escalier. C'est plus long par l'escalier, mais les deux se rejoignent toujours", a poursuivi Vergara, qui a rencontré sa compagne dans l'émission Les Anges de la téléréalité 5.

"C'est malheureux à dire mais je ne lui en veux pas parce que je sais qu'elle a un problème. Je pense que sa famille le sait aussi. (...) Ce n'est pas une mauvaise fille, je ne suis pas un mauvais mec. On est deux personnes qui s'aiment et qui s'aiment un peu trop, justement", a-t-il conclu, indiquant qu'il n'avait pas porté plainte "par amour".

La vedette de téléréalité Nabilla Benattia a été mise en examen pour tentative de meurtre sur son compagnon et placée en détention provisoire après avoir grièvement blessé au thorax Thomas Vergara, lors d'une dispute, dans la nuit du 6 au 7 novembre. Selon l'avocat de Nabilla, également interrogé sur TF1, la jeune femme "conteste les faits qui lui sont reprochés, elle conteste tout acte de violence, tout intention d'homicide". La jeune femme aurait adouci sa version, déclarant désormais que Thomas n'était pas un conjoint violent.

M. R. avec AFP