BFMTV

Thierry Samitier, star de Nos chers voisins, est accusé de propos et de gestes déplacés

Thierry Samitier dans Nos chers voisins

Thierry Samitier dans Nos chers voisins - TF1

Deux actrices de la pièce de théâtre Boeing Boeing accusent Thierry Samitier "de comportements inappropriés, à connotation sexuelle".

L'acteur Thierry Samitier, connu pour son rôle dans la série Nos chers voisins, est accusé "de comportements inappropriés, à connotation sexuelle" par deux actrices de la pièce Boeing Boeing, rapporte Médiapart.

Le comédien, "énormément blessé", a démenti les faits qui lui sont reprochés, dont des remarques déplacées et "des intrusions forcées de la langue lors de baisers sur scène". Médiapart cite la main courante d'une actrice qui a vu les compliments de l'acteur se transformer en caresses non consenties: 

"Alors que je prenais un Vélib, Thierry est arrivé derrière moi. Il a mis son bras autour de mon cou et il m’a dit à l’oreille que j’étais une actrice fantastique. Dans le même temps, il avait collé son sexe au niveau de mes fesses. Je me suis dégagée, sous le choc."

"Il me parlait avec un ton très pervers et il riait"

Des faits partiellement reconnus par Thierry Samitier, qui nie en revanche lui avoir collé son sexe au niveau des fesses: "Elle avait été formidable lors d’une répétition. Je suis quelqu’un d’excessif. Et mon excès ce jour-là a en effet généré une tension", assure-t-il. Une autre actrice raconte pourtant des faits similaires, mais aussi le malaise qu'il aurait instauré en la regardant "avec insistance" ou en lui répétant: "Ta beauté me trouble". 

Elle se souvient en particulier du 24 octobre 2018. Ce soir-là, après la répétition, la comédienne est seule dans sa loge. Thierry Samitier la rejoint. Ils sont tous les deux habillés lorsque l'acteur arrive derrière elle: "[il] a collé son sexe contre mes fesses, en me disant 'pourquoi t’as peur de moi?' avec un ton très pervers et il riait. Je l’ai regardé méchamment et je me suis décalée, et je suis ensuite sortie de la loge", indique-t-elle dans sa main courante citée par Médiapart.

Lorsque les représentations débutent, "la situation se dégrade", souligne le pureplayer. L'acteur profite "des scènes de baisers pour mettre la langue" - ce qui "n’était pas demandé par le metteur en scène", précise la main courante d'une des actrices. Malgré les demandes répétées des actrices pour qu'il cesse, Thierry Samitier aurait recommencé quelques semaines plus tard. 

"Mais t’es un grand malade toi, va falloir que t’arrêtes"

L'ancien champion du monde Frank Lebœuf a confirmé les témoignages des actrices. Il se souvient avoir vu une des comédiennes "sortir de scène en tremblant et en disant à Thierry d’arrêter de mettre la langue": "J’ai dit à Thierry: 'Mais t’es un grand malade toi, va falloir que t’arrêtes, tu sais que je défends une association qui lutte contre les violences faites aux femmes'.", raconte l'ex-sportif.

Après avoir déposé une main courante en février puis mars dernier, les deux comédiennes ont renoncé à porter plainte. Elles ont obtenu de la production que Thierry Samitier soit séparé des loges. Mais la peur d'une récidive a perduré. Envisagée un temps, la piste d'un remplacement a été rapidement abandonnée. Le 11 mars dernier, la production a finalement décidé d'arrêter la pièce.

Depuis, une femme qui a travaillé avec Thierry Samitier sur une fiction a indiqué à Médiapart avoir été draguée "lourdement" par l'acteur et que celui "a eu deux problèmes avec deux femmes de l’équipe."

Jérôme Lachasse