BFMTV

Prince Charles: les orties de son jardin utilisées pour une collection de vêtements

Le prince Charles en juin 2019

Le prince Charles en juin 2019 - Niklas HALLE'N - AFP - POOL

L'héritier du trône britannique a collaboré avec le duo de créateurs londoniens Vin+Omi pour créer une ligne de vêtement à base d'orties.

Le prince Charles, nouvel ambassadeur de la mode durable? Après Meghan Markle, c'est au tour du père de William et Harry d'être à l'origine d'une collection de vêtements éthiques. L'héritier du trône britannique s'est associé aux créateurs punks Vin+Omi, à l'occasion d'une ligne fabriquée avec... les orties de son propre jardin.

Comme le rapporte The Guardian, le fils de la reine Elizabeth a fait la rencontre du duo de designers en mai 2018, lors de l'initiative Positive Fashion, qui promeut une mode reposant sur de meilleures pratiques sociales et environnementales, l'égalité et la production locale.

Un style peu traditionnel

Et c'est en plein tea time (évidemment) que l'idée de collaborer a germé. Apprenant que le label londonien travaillait sur une ligne de vêtements à base de persil, Charles avait suggéré de fabriquer une matière durable à partir d'orties. "Nous en avons beaucoup sur les terrains du domaine royal de Highgrove", avait-il indiqué, avant d'inviter Vin+Omi à venir se servir chez lui dans le Gloucestershire.

"C'était assez irréel", a raconté Omi. "Nous ne sommes pas vraiment traditionnels. Notre style, c'est plutôt le Camden des années 1980. On ne fait pas du Gucci ou rien du genre". 

Le résultat présenté à la Fashion Week de Londres

Les créateurs, qui ont notamment habillé Michelle Obama, Debbie Harry ou encore Kate Moss, ont alors fait appel à une équipe d'étudiants de l'université d'Oxford, qui les ont aidés à cueillir 3.000 plants d'orties. Résultat: dix pièces ont été créées à partir de cet étonnant matériau. Elle seront présentées à la prochaine Fashion Week de Londres, qui démarre le 13 septembre prochain. 

"Le tissu peut donner l'impression d'être de la laine d'alpaga, ou peut-être un très beau molleton. C'est une texture légère et aérée - on ne reconnait absolument pas l'ortie. C'est là l'objectif, fabriquer un vêtement moderne à partir d'un déchet", a expliqué Omi.

"Les gens pensent que les orties n'ont aucune valeur, mais avec un peu de chance cela va changer la manière dont on envisage la mode", a-t-il poursuivi. "Les orties sont partout, ce sont de mauvaises herbes, elles sont une ressource naturelle et abondante dans notre pays. Nous voulons que les gens commencent à réfléchir à comment la mode peut fonctionner avec ce que l'environnement a à offrir, plutôt que de s'imposer à l'environnement avec agressivité".

D'après les créateurs, le prince Charles a été très impliqué et d'un grand soutien durant le projet, allant jusqu'à envoyer des lettres d'encouragements. 
Nawal Bonnefoy