BFMTV

La reine Elizabeth II au repos pour encore au moins deux semaines

Elizabeth II à Cardiff, le 14 octobre 2021

Elizabeth II à Cardiff, le 14 octobre 2021 - Jacob King © 2019 AFP

Le palais de Buckingham annonce que la mise au repos de la reine d'Angleterre, qui fait suite à sa brève hospitalisation la semaine dernière, se poursuivra deux semaines.

La reine Elizabeth II va devoir se reposer pendant encore au moins deux semaines, a annoncé vendredi soir le Palais de Buckingham, en ajoutant que la monarque n'effectuerait aucun déplacement officiel durant cette période.

Après un début du mois chargé, la reine de 95 ans - record de longévité sur le trône - avait passé une nuit à l'hôpital il y a neuf jours, et annulé à regret deux voyages, l'un en Irlande du Nord et l'autre à la conférence sur le climat à Glasgow la semaine prochaine, sur conseil de ses médecins. Aucune précision n'a été donnée sur sa santé, ni sur les examens passés lors de son hospitalisation.

Elle a néanmoins maintenu quelques engagements depuis le château de Windsor près de Londres, par visioconférence, comme la remise de la médaille d'or de la poésie jeudi au poète anglais David Constantine, où une courte vidéo l'a montrée souriante et détendue. Elle va poursuivre des "taches légères", y compris des audiences en visioconférence, a précisé vendredi le Palais.

Ni gin ni Martini

Monarque depuis près de 70 ans, la reine, qui doit célébrer l'année prochaine son jubilé de platine, continue d'afficher une bonne forme en public. Elle avait jusqu'à son hospitalisation participé quasi quotidiennement à des engagements officiels. Elle a été vue récemment marcher avec une canne, une première depuis 2004.

Une source proche de la souveraine, citée par le Sunday Times, a reconnu qu'Elizabeth II était fatiguée en raison de son agenda chargé et de soirées tardives devant la télévision. Selon le journal, elle a renoncé sur avis médical à son gin et Dubonnet du déjeuner et à son Martini du soir.

Ces dernières années ont été paticulièrement éprouvantes pour la monarque. la fracassante mise en retrait de la monarchie de son petit-fils le prince Harry et de son épouse Meghan, partis en Californie, ou encore les accusations d'agressions sexuelles visant son fils Andrew sont venues ébranler l'institution. En avril dernier, elle a également dû faire face à la mort de son époux, le prince Philip, à l'âge de 99 ans.

B.P. avec AFP