BFMTV

La reine a-t-elle voulu adresser un message à Trump avec sa tenue?

Le président Trump et son épouse Melania rencontrant la reine d'Angleterre le 13 juillet au château de Windsor.

Le président Trump et son épouse Melania rencontrant la reine d'Angleterre le 13 juillet au château de Windsor. - Matt Dunham - AFP

La reine arborait, pour recevoir le président Trump, ce vendredi à Windsor, la même tenue qu'elle portait pour présenter le Brexit au Parlement, en juin 2017.

Pour recevoir Donald Trump, ce vendredi 13 juillet à Windsor, la reine Elizabeth portait, comme à son habitude un manteau uni de couleur vive - le bleu pervenche - et un de ses éternels chapeaux.

Jusque-là rien d'anormal. Mais alors que le monde entier guettait un éventuel faux-pas du président américain, ou compatissait pour la souveraine de 92 ans, contrainte de l'attendre un quart d'heure debout, certains observateurs à l'oeil exercé ont noté que la reine d'Angleterre arborait une tenue qu'elle avait déjà récemment portée en public.

Manteau bleu et robe à fleurs

Le fait est si inhabituel que le Telegraph a déjà publié un article pour raconter la fois où la reine avait porté la même tenue en 2005 et en 2008. Des membres de son personnel tiennent en effet des registres pour noter ce qu'elle a porté et en quelle circonstance, pour éviter ce genre de "recyclage".

Le manteau bleu et même la robe jaune à fleurs, avaient donc déjà été vus sur le dos de la souveraine, le 21 juin 2017, pour lire un discours devant le Parlement, présentant la loi pour sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne.

Chapeau aux couleurs de l'Europe

A l'époque, c'est surtout le chapeau de la reine qui avait alimenté le débat, le bleu et le jaune des fleurs qui le décoraient rappelant le drapeau européen. Et pouvait ainsi être assimilé à une position contre le Brexit et un geste de rébellion.

Dans le cas de sa rencontre avec Donald Trump, le message que la reine a éventuellement voulu adresser n'est pas très clair. Est-ce devenu sa tenue de protestation et s'en sert-elle pour marquer son désaccord avec la politique de Trump ? Ou bien, comme l'avancent d'autres, ce manteau bleu était-il un clin d'oeil aux démocrates, dont c'est la couleur? Difficile de le savoir, tant les opinions politiques de la reine sont impénétrables, tout comme les codes de sa garde-robe.

La reine le 21 juin 2017 (à droite) et le 13 juillet 2018 (à gauche).
La reine le 21 juin 2017 (à droite) et le 13 juillet 2018 (à gauche). © Matt Dunham - Stefan Rousseau - AFP - Montage BFMTV
Magali Rangin