BFMTV

Immigration au Canada: ce qui attend Meghan et Harry

Meghan et le prince Harry, en octobre 2018 à Sydney

Meghan et le prince Harry, en octobre 2018 à Sydney - SAEED KHAN / AFP

Malgré son titre de prince, et le fait que sa grand-mère soit la reine du Canada, Harry ne dispose d'aucun privilège afin d'obtenir la nationalité canadienne.

La reine Elizabeth a annoncé lundi qu'elle acceptait que son petit-fils le prince Harry et son épouse Meghan partent au Canada, après "une période de transition". Un premier pas dans la démarche d'indépendance du couple, qui souhaite se mettre en retrait de la monarchie.

Mais le déménagement des parents du petit Archie en Amérique du Nord ne s'annonce pas de tout repos: car comme n'importe quels citoyens, le duc et la duchesse de Sussex vont devoir passer par la case "demande d'immigration". 

On aurait pu croire que la célébrité du prince Harry, sa sixième place dans l'ordre de succession au trône, ou son statut de petit-fils de la reine du Canada lui assurait un ticket d'entrée pour le Canada. Que nenni: le petit frère de William n'a droit à aucun privilège.

"Une demande en vertu des processus d’immigration normaux"

Interrogée par le site Le Devoir, une porte-parole du ministre de l’Immigration, Marco Mendicino a expliqué qu'"aucune disposition de la Loi sur la citoyenneté ne confère le statut de citoyen canadien aux membres de la famille royale en raison de leur statut de membre de la monarchie". Le Figaro précise également que "depuis la résolution Nickle de 1919, un Canadien ne peut pas être aussi membre d’une famille royale".

Selon la porte-parole du ministre de l’Immigration, Meghan et Harry devront ainsi présenter "une demande en vertu des processus d’immigration normaux, s’ils désirent devenir des résidents permanents légaux au Canada".

Tournage de la série Suits 

Il est également possible que Meghan possède déjà un statut de résidente permanente au Canada, selon le National Post, qui rappelle que l'ex-actrice a vécu à Toronto neuf mois par an, durant sept ans, pour les besoins du tournage de la série Suits. Il est fort probable que l'épouse d'Harry ait, à cette époque, obtenu un visa de "travailleur autonome" et déjà obtenu le statut de résidente permanente. De quoi lui permettre de travailler et habiter sur le sol canadien, et de pouvoir parrainer son époux Harry et leur fils Archie afin de pousser leurs dossiers. 

En tant que citoyen britannique, le prince Harry peut également rester sur le sol canadien jusqu'à 6 mois sans visa. De ce fait, le couple pourrait alors décider de faire des allers-retours entre le Canada et le Royaume-Uni, à raison de deux fois par an. Cela risquerait toutefois de mettre en péril la demande de nationalité britannique émise par Meghan, encore en cours.

L'obtention de la nationalité britannique peut en effet prendre plusieurs années et nécessite de vivre dans le pays 270 jours sur une période de trois ans, précise le site du gouvernement britannique.

Nawal Bonnefoy