BFMTV

Après l'accident du prince Philip, des débris de sa voiture en vente aux enchères

Le prince Philip en 2012

Le prince Philip en 2012 - Leon Neal - AFP

Le 17 janvier dernier, l'époux d'Elizabeth II a été victime d'un accident de voiture sans gravité. L'occasion pour certains de faire des affaires (douteuses).

Sur Internet, certains sont prêts à tout pour faire des affaires. Sur le site de vente eBay, une annonce - depuis supprimée - proposait trois débris de la voiture accidentée du prince Philip. C'est à bord de ce véhicule, une Land Rover Freelander, que l'époux de la reine Elizabeth, âgé de 97 ans, a été victime d'un accident.

Alors qu'il conduisait près du château de Sandringham, le duc d'Édimbourg a percuté une Kia et fait plusieurs tonneaux. Heureusement, l'accident a été sans gravité. Sur la plateforme eBay, l'annonce proposait des "débris de l'accident de voiture du prince Philip. Collection de la famille Royale. Reine Elizabeth", comme le montre un site d'actualité locale.

En dessous de l'annonce, le vendeur anonyme avait une technique particulière pour faire augmenter les enchères: "Il se peut qu'il y ait de l'ADN du prince Philip sur les débris, au cas où vous voudriez le cloner ou quoi que ce soit d'autre...". 

Si les enchères ont débuté à un euro et quelques centimes, le prix s'élevait, deux jours plus tard, à 65 900 livres, soit 75 800 euros, pour 119 offres. Selon la chaîne britannique BBC, un porte-parole d'eBay a déclaré que l'annonce avait été supprimée conformément à "la politique sur la vente de tout objet cherchant à tirer profit de la souffrance humaine ou d'une tragédie".

Lucie Valais