BFMTV

Shakira visée à son tour par les "Paradise Papers"

Shakira aux Billboard Awards en mai 2014

Shakira aux Billboard Awards en mai 2014 - Robyn Beck - AFP

La chanteuse colombienne voit son nom cité dans l'enquête internationale, qui met au jour les arrangements fiscaux de nombreuses entreprises et personnalités.

Shakira profite-t-elle d'avantages fiscaux? Le nom de la chanteuse colombienne vient s'ajouter à la liste de personnalités visées par les "Paradise Papers". Selon Le Monde, qui a pris part à l'enquête internationale, l'interprète de Whenever, Wherever serait domiciliée aux Bahamas pour échapper aux impôts et gérerait ses droits d'auteur dans des paradis fiscaux. 

Les "Paradise Papers" sont une enquête menée par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), afin de mettre au jour les arrangements fiscaux de personnalités et de grandes entreprises. Du côté du show-business, Madonna, Bono et Keira Knightley sont eux aussi cités. 

Des millions à Malte

D'après Le Monde, Shakira a placé ses droits d'auteur (31,6 millions d'euros) au Luxembourg et à Malte. L'île abrite également une entreprise baptisée Tournesol Limited, dont la chanteuse est l'unique actionnaire. D'après le quotidien, l'entreprise a été créée en 2007 et Shakira y a placé ses "actifs musicaux, droits intellectuels et marques" en 2009. 

Tournesol Limited détient une autre entreprise, basée au Luxembourg: ACE Entertainment SARL. L'entreprise maltaise a réussi à prodigieusement augmenter son capital. Par le biais de prêts avec sa troisième société basée aux Pays-Bas, la star aurait réussi à réduire ses impôts et dissimuler ses biens. 

Une "artiste internationale", "contrainte de voyager"

Autant de pratiques que défend son avocat, Me Ezequiel Camerini, dans les colonnes du journal national: "Shakira est une artiste internationale. Elle a eu différentes résidences au cours de sa vie professionnelle et elle a toujours respecté les lois des juridictions dont elle dépendait", déclare-t-il pour expliquer sa résidence des Bahamas, avant de poursuivre:

"Notre cliente est résidente aux Bahamas et entretient une propriété dans ce pays depuis 2004. Les années suivantes, elle a été contrainte de voyager sans cesse et a passé la majeure partie de son temps dans différents pays."

Comme le détaille Le Monde, Shakira a effectivement vécu aux Bahamas avec son ancien compagnon, Antonio de la Rua. Ce dernier a été président de son entreprise maltaise jusqu'à leur rupture, en 2011. C'est désormais son avocat, Ezequiel Camerini, qui la dirige. 

B.P.