BFMTV

George R.R. Martin évoque la "vraie" fin des romans Game of Thrones

George R R Martin

George R R Martin - Neilson Barnard - Getty Images North America - AFP

Le romancier évoque la fin de sa saga littéraire dans un long texte publié sur son blog.

Quelques heures après la diffusion du dernier épisode de Game of Thrones, George R. R. Martin a publié sur son blog un long texte dans lequel il remercie les créateurs de la série David Benioff et D.B. Weiss et évoque ses projets audiovisuels avec diverses chaînes et plateformes comme HBO et Hulu.

Le romancier confirme également qu'il est toujours en train d'écrire le sixième volume de sa saga littéraire. Attendu de longue date, The Winds of Winter n'est pas encore prêt, mais George R. R. Martin est confiant: "The Winds of Winter est en retard, je sais, je sais, mais il sera bientôt achevé. Je ne vais pas dire quand il le sera, parce que je l'ai déjà fait avant et ça s'est retourné contre moi... mais je vais le finir et après je ferai A Dream of Spring [le septième et dernier volume de la série, NDLR]."

"C'est une question stupide"

Il évoque ensuite la fin de son histoire. Sera-t-elle différente de celle, imaginée par Benioff et Weiss dans la série TV? George R. R. Martin laisse planer le doute: "Et bien... oui. Et non. Et oui. Et non. Et oui. Et non. Et oui." Il précise: "Je travaille sur un format différent de celui de David et Dan, ne l'oubliez jamais. Ils avaient six heures pour leur dernière saison. J'espère que les deux derniers livres contiendront 3.000 pages et s'il y a besoin de plus de pages, de chapitres et de scènes, je les ajouterai."

Quant à savoir laquelle des deux fins, celle de la série ou celle des livres, sera la "vraie", George R. R. Martin préfère en rire: "C'est une question stupide. Combien d'enfants a Scarlett O'Hara? [une référence aux différences entre le roman Autant en emporte le vent et son adaptation cinématographique, NDLR]. Voici ce que je vous propose: je vais écrire. Vous me lisez. Et ensuite chacun peut choisir et en débattre sur Internet."

Jérôme Lachasse