BFMTV

Renaud évoque ses années d'errance dans sa première autobiographie

Le chanteur sort jeudi 26 mai sa première autobiographie intitulée Comme un enfant perdu. Avec son inimitable phrasé, l'interprète se livre et ne cache rien.

Renaud est sur tous les fronts. Quelques semaines après la sortie de son seizième album éponyme, couronné de succès, le chanteur s’apprête à sortir sa première autobiographie.

Dans cet ouvrage, l’artiste de 64 ans ne cache rien se ses années d’errance. Il revient notamment sur son ancienne addiction à l’alcool.

"Je me suis pourtant promis ce matin (…) que j’arrête aujourd’hui (…). Pas le choix, mes bras, mes mains sont pris de tremblements incontrôlables qui me font renverser mon café sur mes genoux", écrit-il dans son autobiographie qui sortira jeudi 26 mai.

"Je porte ces mots comme une croix sur mes épaules"

Renaud revient également sur son parcours, marquée par des accusations de collaboration contre son père et son grand-père. "Renaud, fils et petit-fils de collabo, ai-je lu dans certains journaux. Je porte ces mots comme une croix sur mes frêles épaules", explique-t-il dans un passage dévoilé par RTL, avant d’ajouter: "lorsque je rencontrerai le succès, j’éprouverai presque aussitôt un profond sentiment de culpabilité à son égard, comme si ma réussite contribuait un peu plus à le diminuer, à l’humilier".

Enfin, le chanteur se souvient de ses débuts, raconte l’histoire de Docteur Renaud et de Mister Renard, et explique avoir "rêvé confusément d’être un petit voyou, influencé par ceux (qu’il) fréquente" à 23 ans, "tout en fondant d’émotion quand je croise un enfant triste ou une vieille dame".

R.I