BFMTV

Renaud sur son clip J'ai embrassé un flic: "C'est un beau message de provoc' à l'attention des casseurs"

Renaud dans le clip "J'ai embrassé un flic"

Renaud dans le clip "J'ai embrassé un flic" - Capture d'écran

Renaud offre des "câlins gratuits" dans le clip de son titre J'ai embrassé un flic, qu'il vient tout juste de dévoiler. Veste en cuir sur le dos et santiags aux pieds, le chanteur enlace passants et gardiens de la paix.

Il explique, sur le blog de la Préfecture de Police, que les paroles de ce morceau touchant sont inspirées "de l’air bonhomme et sympathique, voire attristé, qu’arboraient les centaines de policiers qui nous escortaient lors de la grande manif du 11 janvier 2015 suite aux attentats de Charlie Hebdo".

Un grand moment d'émotion

"Je n’ai pas à proprement parler 'embrassé un flic', mais je lui ai fait une accolade, presque enlacé en lui tapant dans le dos et en bredouillant un merci…", raconte l'artiste. 

Il explique que dès le lendemain, il a eu envie "de raconter cette manif pleine d’émotion, de larmes et de bonheur de nous retrouver tous ensemble, protestants, catholiques, musulmans, juifs, laïcs, et citoyens et policiers solidaires".

Un moment qui l'a beaucoup ému. "Nous étions quand même entre trois et quatre millions et pas un débordement", conclut Renaud, dont le dernier album éponyme vient de s'écouler à plus de 500.000 exemplaires.

"On évolue, on change, la police aussi a changé"

En portant sur son perfecto la pucelle de la préfecture de police, le chanteur entend également envoyé plusieurs messages. "D’abord un message d’amitié vis-à-vis de la police parisienne, confie-t-il, et puis aussi un beau message de provoc’ à l’attention des casseurs, des bouffeurs de flics qui m’imaginent peut-être comme un des leurs, moi qui fut entre 68 et 75 un 'bouffeur de flics' acharné."

Il poursuit: "J’avais 16 ou 20 ans, j’en ai bientôt 64, vous comprendrez qu’on évolue, qu’on change, que la police a changé aussi, aujourd’hui je les vois comme des protecteurs de l’Etat de Droit, des protecteurs des citoyens lambda, des gens qui se chargent de notre sécurité et de lutter contre toute forme de criminalité, drogues, vols, agressions, terrorisme, etc..."

N.B.