BFMTV

Pour Joey Starr, François Hollande "fout la démocratie dans la merde"

Joey Starr sur scène en octobre 2014

Joey Starr sur scène en octobre 2014 - Kenzo Tribouillard - AFP

Le rappeur, qui se dit "dégoûté" de la politique, a épinglé ce lundi matin sur Europe 1, le président de la République, qui met selon lui "tout le monde dans la rue".

Joey Starr ne mâche pas ses mots, même quand il s'agit d'évoquer le gouvernement français. Invité sur Europe 1, ce lundi matin, le rappeur s'est confié au sujet de la politique actuelle, qu'il est loin d'apprécier. 

Celui qui a arrêté de voter a expliqué: "Quand on a le choix entre Hollande et Sarkozy et qu’on veut voter Gandhi, ce n’est pas possible". En 2012, l'artiste, qui avait à l'époque monté une association pour inciter les jeunes à voter, ne s'était pas rendu aux urnes. "J'ai flanché", a-t-il déclaré, estimant s'être "trompé de combat". "On aurait du œuvrer pour le vote blanc, pour qu’il compte", a-t-il ajouté.

"Trop tard" pour se rendre aux urnes

Joey Starr, qui avait rencontré François Hollande à l'Elysée en 2014, déplore la manière dont le président gouverne le pays. 

"François Hollande arrive aujourd'hui à mettre tout le monde d’accord mais surtout, tout le monde dans la rue. François Hollande fout la démocratie dans la merde à tous les niveaux. Il s’accroche aux branches et nous, comme d’habitude, on subit", a-t-il déclaré.

Et même s'il a assuré qu'il n'irait pas voter en 2017 car "c'est trop tard" selon lui, il a précisé qu'il continuait à encourager les jeunes à se rendre aux urnes, avant d'avouer qu'il ne comprendra jamais ceux qui votent Marine Le Pen. 

"Ces jeunes se cherchent. Les jeunes comprennent de plus en plus tôt qu’un politique est là pour faire des promesses et pas pour les tenir. Aujourd’hui, les jeunes font la part des choses. Il n’y a pas assez de choses aujourd’hui qui les incitent à penser par eux-mêmes".

N.B.