BFMTV

Patti Smith et Thom Yorke montent sur scène à Paris au nom du climat

Patti Smith, le 4 décembre 2015 à Paris

Patti Smith, le 4 décembre 2015 à Paris - Martin Bureau - AFP

La rockeuse de 68 ans, et le leader de Radiohead, participent à des concerts-conférences à l'occasion de la COP21. L'occasion pour eux d'appeler le grand public à se mobiliser pour l'environnement.

La lutte contre le changement climatique a réuni l'icône du rock américain Patti Smith et le chanteur de Radiohead Thom Yorke vendredi soir sur la scène du Trianon, à Paris, pour une soirée mêlant musique et discours militants.

Patti Smith, qui aura 69 ans à la fin du mois, a également tenu à rendez hommage aux victimes des attentats du 13 novembre.

Grande amoureuse de la France, la New-Yorkaise a repris Imagine, de John Lennon, un hymne pacifiste beaucoup entendu dans les hommages ayant suivi ces attentats. Elle a ensuite dédié, très émue, sa chanson Peaceable Kingdom aux "pères et aux mères" en deuil.

Flea des Red Hot Chili Peppers également présent

La fille de la rockeuse, la musicienne Jesse Paris Smith, 28 ans, est l'une des initiatrices des deux concerts Pathway to Paris organisés à Paris vendredi et samedi à l'occasion de la conférence sur le climat du Bourget. Deux soirées mêlant musiciens et militants de la cause écologiste tels Bill McKibben (fondateur de l'ONG 350.org), l'altermondialiste canadienne Naomi Klein ou l'écologiste indienne Vandana Shiva.

Après Patti Smith, qui a chanté une demi-douzaine de chansons, le public a ovationné le Britannique Thom Yorke qui a conclu la soirée, d'abord seul avec sa guitare et son piano puis en duo avec le bassiste australien des Red Hot Chili Peppers, Flea.

Comme en écho, aux rappels, Patti Smith, tout sourire et la voix lumineuse, est revenue chanter People Have The Power, entourée de Thom Yorke et toute la troupe du soir.

"Il n'est jamais trop tard pour améliorer les choses"

En marge de sa participation à ces concerts-conférences à l'occasion de la COP21, Patti Smith s'est exprimée sur le sujet.

"Il ne faut pas regarder ce qui a été détruit mais ce qui peut être préservé et reconstruit. Il n'est jamais trop tard pour améliorer les choses", a assuré la légendaire rockeuse américaine. "On se réveille tous les jours vivant, avec un nouveau souffle, alors il faut toujours penser à ce qu'on peut faire, maintenant. Si tu es sur une plage et que tu vois du plastique que les oiseaux pourraient manger, ramasse-le! Il n'y a aucun effort inutile pour améliorer notre environnement", a-t-elle poursuivit.

L'objectif de ces soirées n'est pas tant de créer des débats - "on ressent tous la même chose" face aux enjeux climatiques - mais mêler des intervenants d'horizons et aux "vocabulaires" différents, a a-t-elle conclu.

Romain Iriarte avec AFP