BFMTV

Renaud, Eddy de Pretto, Angèle sur "Comme ils disent", une compilation contre l'homophobie

Un double CD va réunir, le 2 octobre prochain, 45 titres d'artistes populaires évoquant l'homosexualité. Pour chaque album acheté, un euro sera reversé au Refuge.

Le 2 octobre prochain sortira la compilation Comme ils disent, recueil de 45 chansons populaires sur l'homosexualité. Ce projet lancé par le label Marianne Melodie a pour but de soutenir la cause LGBT: pour chaque disque acheté, un euro sera reversé à l'association Le Refuge qui recueille des adolescents rejetés par leurs familles, parce qu'homosexuels. Le disque est déjà disponible sur le site du label.

Toutes les générations seront représentées dans ce double album. Comme le détaille Têtu, ils contiendra des titres de Calogéro (J'ai le droit aussi), Lara Fabian (La différence), Eddy de Pretto (Kid), Angèle (Ta Reine), ou encore Michel Delpech (Masculin-Singulier). Des chansons de Barbara, Sylvie Vartan, Emmanuel Moire ou Lynda Lemay y figureront aussi, ainsi que Comme ils disent, de Charles Aznavour.

"Le combat est loin d'être gagné"

Dave figure également sur la compilation, avec son titre Copain, ami, amour (1966). Il raconte à BFMTV que le directeur de Barclay avait exprimé quelques réticences: "Il m'a dit 'Mais on ne va pas sortir ça!'", se souvient-il. Il raconte lui avoir parlé d'un rapport réalisé dans les années 1950 aux États-Unis, selon lequel 5% de la population serait homosexuel. "'Faites le compte, ça fait quand même du monde', lui avait-il répondu. "Donc il l'a sortie, pour des raisons purement vénales", s'amuse-t-il aujourd'hui.

Muriel Robin, marraine de l'association, prend également la parole dans une vidéo promotionnelle:

"Parce que le combat est loin d'etre gagné, parce qu'une agression homophobe a lieu tous les trois jours en France, parce que les homosexuels, hommes, femmes, trans, sont toujours victimes de violences gratuies, je soutiens Le Refuge dont je suis la fière marraine".

"Le concept d’un album de titres forts parlant d’homosexualité n’existait pas et, comme personne ne semblait vouloir le faire ou y croire, j’ai décidé de me lancer", explique le directeur du label Matthieu Moulin à Têtu. "Avec la volonté qu’il présente une dimension humaine, car j’ai souffert en tant qu’homosexuel et je peux encore souffrir.  Ma direction et moi avons donc contacté Le Refuge pour savoir s’ils voulaient nous accompagner."

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV