BFMTV

Pourquoi Les Insus ont dit non à Mélenchon, Macron et Le Pen

Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka, réunis sous le nom "Les Insus".

Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka, réunis sous le nom "Les Insus". - Denis Charlet - AFP

Un autre monde, chanson la plus emblématique du répertoire des Insus, a suscité bien des convoitises parmi les politiques.

C'est l'un des titres les plus emblématiques de leur discographie, époque Téléphone. Les Insus, interviewé ce dimanche dans le JDD sont revenus sur leur répertoire et ont évoqué Un autre monde.

Le morceau sorti en 1984 a traversé les époques. Et c'est, de l'aveu de Louis Bertignac la plus politique de leurs chansons. "De l'extrême gauche au FN, tous ont demandé à l'utiliser pour leur meeting! Macron, Mélenchon, même Le Pen, tous rêvent d'un autre monde! Mais on n'a jamais donné notre autorisation. Ca enlèverait tout à la chanson", explique ainsi Louis Bertignac. "A nos débuts, dans les années 1970, la droite ne laissait aucune place aux jeunes, note Jean-Louis Aubert. On jouait aux fêtes du PSU [ndlr: Parti socialiste unifié], on répétait au club Léo-Lagrange de Levallois-Perret, bastion communiste. Que reste-t-il de tout ça?".

Malade et déprimé

Un autre monde est également le titre du tout dernier album du groupe Téléphone, formé en 1977 par Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac, Richard Kolinka et Corinne Marienneau.

Jean-Louis Aubert a raconté à BFMTV avoir écrit la chanson un soir où il était malade et déprimé, seul chez lui.

Les trois garçons du groupe, aujourd'hui sexagénaires se sont reformés en 2016, se baptisant les Insus. Ils sont repartis en tournée pour le plus grand bonheur des fans et se produiront au Stade de France les 15 et 16 septembre prochain.

Magali Rangin