BFMTV

Michel Sardou annonce arrêter définitivement de chanter

Michel Sardou sur scène en décembre 2012

Michel Sardou sur scène en décembre 2012 - Pierre Verdy - AFP

Le chanteur confirme sa retraite musicale, marquée avant cela par un dernier album et une dernière tournée, et annonce d'ores et déjà un retour au théâtre, son premier amour.

"J'arrête de chanter. Définitivement". Michel Sardou et la musique, c'est (bientôt) fini. L'artiste a confié au Parisien qu'il raccrocherait après "une dernière tournée" de juillet à mars prochains et "un dernier album en octobre". Pas question pour autant de se retirer de la scène: l'artiste se consacrera ensuite pleinement au théâtre. 

Ne pas faire l'album de trop

Sa volonté d'arrêter la chanson, Michel Sardou la compare à celle des sportifs "qui raccrochent à 35 ans". Ceux qui "jouent toujours bien mais courent moins vite", précise-t-il.

"Ma voix, avec l'âge, a descendu", admet-il. "Ce que j'ai gagné en grave, je l'ai perdu en aigu. Je veux me protéger et ne surtout pas faire l'album et la tournée de trop... Il arrive un moment où on a tout dit. Et puis j'ai 70 piges, j'ai bien le droit de me faire plaisir."

Son dernier album studio, qui sera son 26e au compteur, commencera à être enregistré dans les jours à venir, au côté de son ami Pierre Billon, son premier musicien avec qui il a notamment produit Femme des années 1980.

"Je lui ai demandé de revenir car il me connaît mieux que personne. On commence à l'enregistrer cette semaine. Il nous manque trois chansons pour avoir un album solide. On va être surpris. Une chanson parle du pape François, une autre des figurants au cinéma", dévoile-t-il.

"On ne se marre pas dans mes chansons"

Pour son dernier spectacle, l'interprète de Je vole prépare quelque chose qu'il n'a jamais fait. Il parle "de grands écrans assez dingues à travers lesquels on passe, avec pleins d'effets visuels". Une manière pour lui de remercier son public qui le suit depuis maintenant cinquante ans. Ses fans pourront toutefois le (re)découvrir sur les planches, ses premières amours. 

"C'est magnifique. On a fait une tournée formidable avec Représailles. J'adore le populaire, le théâtre de boulevard, n'en déplaise aux intellos. J'entends rire les spectateurs. Ça me change. Car on ne se marre pas franchement dans mes chansons. Au théâtre, je jouerai jusqu'au bout. Mais vous savez, on ne choisit ni sa mère ni sa mort", confie-t-il.

Nawal Bonnefoy