BFMTV
Musique

Kanye West invité par le musée de l'Holocauste de Los Angeles après ses propos antisémites

Kanye West en février 2015

Kanye West en février 2015 - Justin Tallis - AFP

Début octobre, le rappeur, habitué aux controverses, a partagé plusieurs publications jugées antisémites. Des propos qui lui ont notamment valu de voir ses comptes Twitter et Instagram restreints.

Après les récents propos jugés antisémites tenus par Kanye West sur les réseaux sociaux, le musée de l'Holocauste de Los Angeles a réagi en invitant le rappeur américain à venir visiter l'établissement culturel.

L'objectif, "comprendre à quel point les mots peuvent inciter à la violence et aux génocides", a écrit le musée de l'Holocauste dans un communiqué, publié sur Instagram.

"Les mots comptent et ont des conséquences Kanye. Nous vous exhortons à venir nous rendre visite [...] L'Holocauste a commencé par de simples mots qui ont tristement engendré des stéréotypes, des tropes raciaux et religieux et le rejet de la faute sur les autres et ont conduit au meurtre de six millions de Juifs", détaille l'établissement.

Publications controversées

Le 9 octobre dernier, Instagram et Twitter ont restreint les comptes du rappeur, après qu'il a tenu des propos jugés antisémites. Sur Instagram, Kanye West avait posté des captures d'écran d'une conversation avec le rappeur Diddy, qui critiquait le t-shirt "White Lives Matter", porté par l'artiste lors de la Fashion Week à Paris.

En légende de sa publication, désormais supprimée, Kanye West avait écrit: "Je vais t'utiliser comme exemple pour montrer aux personnes juives qui t'ont dit de m'appeler que personne ne peut me menacer ou m'influencer."

Puis, sur Twitter, le rappeur avait par la suite déclaré qu'il allait s'attaquer aux juifs. Une publication qui a depuis été supprimée par le réseau social pour avoir enfreint les règles de la plateforme.

"Vous pouvez faire une différence"

Kanye West n'a pas répondu à la sollicitation du musée de l'Holocauste. L'établissement, qui a depuis réitéré sa demande d'invitation, explique néanmoins avoir reçu de la part d'internautes de nombreux messages de haine et des menaces.

"À ceux qui utilisent ceci comme une plateforme pour continuer à véhiculer de la haine, nous avons un message pour vous: vous ne nous découragerez pas de partager l'histoire de l'Holocauste pour commémorer ceux qui ont été assassinés et d'éduquer tous ceux qui souhaitent en apprendre davantage", assure le musée sur Instagram.

Alors que Kanye West est suivi par plus de 30 millions de followers sur Twitter, le musée américain a tenu à rappeler au rappeur le poids de ses interventions publiques et l'importance de sa visite: "Vous et tous ceux qui lisent ceci pouvez faire une différence. Vous pouvez choisir de nous rejoindre pour construire des liens plutôt que de les démolir."

Habitué des controverses, Kanye West, qui souffre de troubles bipolaires, avait déjà été interdit de publications sur Instagram pendant 24 heures en mars, sur fond de divorce acerbe avec la vedette de téléréalité Kim Kardashian. En 2020, l'artiste de 45 ans avait également créé la polémique en se présentant à l'élection présidentielle américaine, lors de laquelle il avait déclaré être opposé à l'avortement et à la vaccination.

Récemment, Kanye West a de nouveau fait les gros titres pour sa rupture soudaine de partenariat avec Gap et sa relation tendue avec la marque Adidas, qui souhaite "réévaluer" sa collaboration avec le rappeur.

Carla Loridan