BFMTV
Musique

Johnny Hallyday dans le clip d'Eric Zemmour: Laeticia Hallyday veut "entamer des poursuites"

Laeticia Hallyday à Beverly Hills en avril 2014

Laeticia Hallyday à Beverly Hills en avril 2014 - Valerie Macon - AFP

La veuve du chanteur se dit "choquée" de l'utilisation de son image. Elle a demandé à son avocat de prendre des mesures.

C'est avec une vidéo longue de sept minutes qu'Eric Zemmour a officialisé, ce mardi, sa candidature à l'élection présidentielle. Parmi les nombreuses images d'archives de célébrités utilisées dans ce clip, Laeticia Hallyday a été "choquée" de trouver celle de son ex-mari, Johnny Hallyday, disparu en 2017. Elle annonce des suites judiciaires ce jeudi sur RTL.

"J'ai demandé à mon avocat d'entamer des poursuites (...) J'étais choquée et je pense que je ne suis pas la seule. Il fallait le dénoncer. Respecter le droit à l'image, et dénoncer cet abus."

"Une propagande qui n'aurait pas plu à Johnny"

Dans ce clip, Eric Zemmour évoque notamment images à l'appui "le pays de Gabin et de Delon, de Brigitte Bardot et de Belmondo, de Johnny et d'Aznavour, de Brassens et de Barbara". L'espace de quelques instants, Johnny Hallyday apparaît en train de chanter, en gros plan, dans une archive en noir et blanc.

"J'étais attristée, ce n'est pas envisageable d'utiliser l'image d'un artiste, l'image de Johnny à des fins politiques dans une campagne électorale", a-t-elle poursuivi. "Quelqu'un qui n'est plus là... c'est une propagande qui n'aurait pas plu à Johnny, il n'aurait pas aimé ça."

Un clip de campagne qui pourrait coûter cher

Cette prise de parole fait suite à un premier communiqué de Laeticia Hallyday, diffusé mercredi.

"Aucune autorisation n'a été demandée et donc octroyée. Elle constitue aussi une usurpation et la démonstration de l'irrespect de son auteur envers le symbole qu'incarne Johnny", avait-elle déclaré, ajoutant qu'elle envisageait des poursuites.

Laeticia Hallyday n'est pas la seule à s'être émue des images utilisées dans le clip de campagne d'Eric Zemmour. Le neveu de Barbara a lui aussi pris la parole pour dénoncer une utilisation "révoltante" de l'image de sa tante. Woodkid, dont le tube Iron a été utilisé dans la vidéo, a annoncé qu'il entend "clairement engager des poursuites". Sollicitée par BFMTV, la société Gaumont, dont plusieurs images de films ont été utilisées par Eric Zemmour dans sa vidéo de candidature, indique n'avoir donné aucune autorisation et se réserve le droit d'entamer des poursuites.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV