BFMTV

Johnny Hallyday aurait rapporté 7 millions d'euros à ses héritiers depuis sa mort

Johnny Hallyday aux Victoires de la musique en février 2016

Johnny Hallyday aux Victoires de la musique en février 2016 - Bertrand Guay - AFP

Les recettes des ventes d'albums du chanteur depuis sa mort s'élèvent à au moins 7 millions d'euros pour ses héritiers, selon Le Parisien.

Les ventes exceptionnelles des disques de Johnny Hallyday ont généré beaucoup d'argent depuis sa disparition. Entre le triomphe de son album posthume Mon Pays c'est l'amour, les rééditions de ses précédents opus et la vente de produits dérivés, le chanteur mort en décembre 2017 a rapporté au moins 7 millions d'euros à ses héritiers, selon les calculs du Parisien révélés ce vendredi. 

Le quotidien détaille que 2,7 millions de disques du rockeur ont été vendus depuis sa mort, dont 1,7 million d'exemplaires de son ultime opus. Le million (au bas mot) restant correspond aux ventes de ses albums parus il y a plus de deux ans.

Deux maisons de disque concernées

Les ventes de ses anciens albums se partagent entre Universal, son label de 1961 à 2004, et la Warner, qui publiait ses disques jusqu'à sa disparition. D'après Le Parisien, ce chiffre d'au moins un million est tenu secret en raison de la bataille judiciaire qui oppose ses deux premiers enfants et leur belle-mère, Laeticia. 

Les rééditions sont particulièrement importantes chez Universal, comme le détaille le journal: 100.000 coffrets L'Album de sa vie et 60.000 copies du Stade de France 1998 ont notamment été vendues. Et le chiffre de 7 millions serait une estimation basse, qui n'englobe pas - entre autres - les produits dérivés.

Reste à savoir quand et par qui l'argent du chanteur sera perçu. En décembre dernier, David Hallyday et Laura Smet avaient obtenu le gel de 37,5 % des revenus tirés des ventes d'album de leur père.

Benjamin Pierret