BFMTV

Réédition de vieux morceaux de Johnny Hallyday: comment Universal préserve la voix du chanteur

Johnny Hallyday le 19 novembre 2012 à Paris

Johnny Hallyday le 19 novembre 2012 à Paris - AFP

La maison de disque remasterise d'anciens enregistrements du Taulier. Avec pour mot d'ordre de conserver leurs couleurs d'origine.

Ce vendredi, Universal met en vente un vinyle aux allures de relique. L'enregistrement, en 1967, de Hey Joe, reprise de Jimi Hendrix par Johnny Hallyday. Bientôt, la maison de disque compte ressortir d'autres anciens morceaux du Taulier. Pour remettre ces vieilles pistes au goût du jour, c'est un vrai travail d'archéologue qui a lieu en coulisse.

"On restitue vraiment le son que Johnny cherchait", explique Xavier Perrot, chef de projet chez Universal Music, à BFMTV. "La règle, c'était de mettre la voix très en avant, et la musique derrière. Aujourd'hui on peut, sans noyer Johnny, tout en gardant sa voix bien présente, vraiment redonner toute leur puissance, toutes leurs couleurs d'origine à ces enregistrements-là." 

Une équipe de dix personnes

Ces vieux albums, on les appelle le "back catalogue". Des cycles complets de réédition: on ressort les bandes des enregistrements, on refait le mixage avec les technologies modernes. Il faut rechercher des sons inédits, leurs bandes, leurs images... Pour enfin les remasteriser tout en gardant la couleur d'origine.

Rien que chez Universal, qui possède cinquante ans de carrière de Johnny, ce sont dix personnes qui travaillent à la restauration. Une façon d'entretenir la flamme et de remettre ces enregistrements au goût du jour. En mars, c'est l'album complet de 1967 et son live qui seront réédités. Après les 1,7 million de copies de Mon pays c'est l'amour écoulées dans le monde, la voix de Johnny n'a pas fini de résonner.

Philippe Dufreigne et Lorène de Susbielle avec Benjamin Pierret