BFMTV

"Johnny Hallyday a amené le rock en France"

Johnny Hallyday, star des années 1960 fête ses 70 ans.

Johnny Hallyday, star des années 1960 fête ses 70 ans. - -

Johnny Hallyday célèbre samedi son 70e anniversaire. Qu'il fascine ou agace, l'idole des jeunes passionne les Français. Chansons, amours, concerts, santé, pourquoi Johnny Hallyday intéresse toujours les Français, plus de 50 ans après ses débuts. Interview.

Johnny Hallyday fête ses 70 ans ce samedi. L'idole des jeunes des années 1960 a déjà écoulé plus de 100 millions d'albums et gagné sept Victoires de la musique. Renouvellement musical, concert endiablés et vie personnelle mouvementée, Johnny Hallyday ne cesse de passionner les Français. Comment, en plus de 50 ans de carrière, Johnny Hallyday est-il devenu un incontournable de la scène musicale française?

BFMTV.com a posé la question à Jean-François Brieu, auteur de "Johnny Hallyday, une passion française".

Qu'est-ce qui explique une si longue carrière?

Johnny Hallyday représente une bascule importante dans la musique populaire, c'est lui qui a amené le rock en France. Dans les Années 1960, on écoutait du paso doble ou du tango, Johnny Hallyday a été le traducteur de la musique américaine en France. Sur son premier disque, il portait un pantalon en cuir, alors qu'on écoutait Edith Piaf, Luis Mariano ou Dalida.

Comment est-il passé de l'idole des jeunes, au roi du rock yéyé, a un chanteur plus classique?

Il a eu une première carrière dans les années 1960 en chantant du Otis Redding par exemple. Il a eu un creux dans les années 1970 et est revenu dans les années 1980 avec des chansons plus country. Il n'y a pas un Johnny Hallyday, mais un par génération. Il a toujours su s'entourer de la nouvelle génération.

Johnny Hallyday a aussi été le premier à faire des "shows à l'américaine" en France…

Johnny c'est beaucoup de disques, plus de 1.500 chansons enregistrées mais aussi des dizaines et des dizaines de tournées, il est allé dans des petites villes, partout. Ensuite il a fait des shows impressionnants: en 1993, pour ses 50 ans, il a obtenu de faire le Parc des princes, ça a été une étape.

Johnny ne suit pas les modes, il se les approprie, se les ramène, il s'entoure des meilleurs éclairagistes, monteurs, musiciens… et répond à chaque période aux attentes d'une nouvelle génération.

Entre la drogue, puis l'alcool et les multiples divorces, est-ce que les Français ne s'intéressent pas finalement plus à l'homme qu'à sa musique?

C'est un artiste total. Il n'a jamais séparé sa vie privée de sa vie publique, ça a toujours été comme ça pour lui. Ses petites amies, sa tentative de suicide, sa famille, ses accidents, il n'a jamais rien caché, il est cash. Le dernier phénomène comme ça, c'était Edith Piaf. Il n'y en a peu comme ça, des monstres sacrés. Après, la musique de Johnny, c'est un patrimoine commun, que l'on aime ou pas, on l'entend toujours quelque part.

Les Français ont suivi ses récents problèmes de santé. Il y a une vraie passion pour cet homme?

Quand il a frôlé la mort à Los Angeles, l'homme a dépassé le musicien et j'ai l'impression qu'il s'en est rendu compte et qu'il essaie de se reconcentrer sur la musique avec un grand concert pour ses 70 ans. C'est habile, son dernier album s'est bien vendu…

C'est quelqu'un qui se dépasse dans la difficulté, toujours. Il y a un félin, un fauve qui se réveille en lui dans ces moments-là.

Les Guignols de l'infos à une époque, les publicités Optic 2000 aujourd'hui, les Français aiment bien aussi se moquer de lui, non?

Il y met parfois un peu du sien! Même si à une époque le "A que coucou" des Guignols l'agaçait, il a beaucoup d'humour. Et c'est très français ce comportement: on se moque beaucoup de ceux que l'on admire le plus.

À LIRE AUSSI:

>> QUIZ - Connaissez-vous la vie de Johnny Hallyday?

>> Souhaitez un bon anniversaire à Johnny

Propos recueillis par Marc Pédeau