BFMTV

France Gall avait chanté avec Johnny Hallyday pour sa dernière apparition sur scène

Johnny Hallyday et France Gall, le 15 août 2000, à L'Olympia à Paris

Johnny Hallyday et France Gall, le 15 août 2000, à L'Olympia à Paris - Capture d'écran France 3

La dernière fois que le public a pu voir France Gall chanter sur scène, c'était à L'Olympia en 2000 le temps d'un ultime duo avec Johnny Hallyday sur Quelque chose de Tennessee.

Presque comme un symbole, elle aura rejoint le "Paradis blanc" un mois après la disparition du rockeur. Ce dimanche 7 janvier, France Gall est morte à l'âge de 70 ans des suites d'un cancer. La chanteuse, qui avait mis fin à sa carrière en 1997 après une série de drames dans sa vie, avait pourtant accepté pour son ami Johnny Hallyday de remonter sur scène une dernière fois.

C'est en 2000, le 15 août, dans la mythique salle de L'Olympia à Paris, que France Gall a chanté pour la dernière fois sur scène devant un public. Une faveur accordée au rockeur préféré des Français le temps d'un duo sur le tube Quelque chose de Tennessee, écrit par... Michel Berger. L'auteur-compositeur, qui avait partagé la vie de sa muse pendant 20 ans, avait signé l'intégralité de l'album Rock'n'Roll Attitude de Johnny Hallyday, sorti en 1985.

50 ans de souvenirs et d'amitié

Proche du rockeur, France Gall s'était émue de sa disparition le 6 décembre dernier à l'âge de 74 ans. Dans un message partagée sur les réseaux sociaux, l'interprète de Résiste se disait "infiniment attristée par l’annonce du départ de Johnny", un "artiste unique" et un "ami fidèle".

"J’ai toujours été touchée par sa gentillesse, son charisme, sa voix irremplaçable et son sourire irrésistible, écrivait-elle. Je garde en moi 50 ans de souvenirs et d’amitié et plus particulièrement les instants inoubliables passés avec Johnny et Michel lors de leur rencontre artistique."

Adressant ses "tendres pensées" à l'épouse et aux enfants du chanteur, elle concluait alors en transformant les paroles de Quelque chose de Tennessee: "Comme une étoile qui s’éteint dans la nuit. Sans un éclat de voix et sans un bruit. Ainsi disparut Johnny".

F.M.