BFMTV

En Amont, l'album posthume d'Alain Bashung: comment ses chansons ont été retravaillées

Alain Bashung

Alain Bashung - Valery Hache / AFP

La veuve du chanteur, accompagnée par la productrice Edith Fambuena, a réuni des titres inédits du musicien pour les réunir sur cet ultime album, qui sort ce vendredi.

C'est ce vendredi que sort l'album posthume d'Alain Bashung. Près de dix ans après la mort du chanteur, disparu en mars 2009, sa voix résonne à nouveau sur les 11 pistes d'En Amont, son quatorzième album studio. Porté par Immortels, single écrit et composé par Dominique A, le projet a été mené à bien par son épouse Chloé Mons. C'est elle qui a exhumé d'anciens titres inédits du chanteur pour les réunir sur cet ultime opus.

En Amont se compose de titres qui n'ont pas été retenus pour Bleu pétrole, le précédent disque de chansons originales d'Alain Bashung, sorti en 2008. Un processus de redécouverte difficile pour sa veuve, comme elle le confie au Parisien:

"Je savais qu'Alain avait laissé beaucoup de choses, mais il m'a fallu quatre ans pour rassembler mon courage et un an pour tout écouter et sélectionner une vingtaine de chansons inachevées", explique-t-elle au quotidien.

Démarche à quatre mains

La plupart de ces chansons étant "en guitare-voix", Chloé Mons a fait appel à la guitariste et productrice Edith Fambuena pour les sublimer. Celle qui avait déjà collaboré avec Alain Bashung sur l'album Fantaisie militaire raconte au Parisien:

"J'ai accepté d'écouter quatre maquettes, et cela m'a fait du bien (...) Je me suis lancée (...) Je faisais écouter à Chloé chacune de mes versions. On ne se parlait pas, on s’écrivait. On s’est donné de la force." C'est ainsi que les onze pistes d'En Amont ont été créées.

"Il faut faire vivre ce travail"

Si Alain Bashung avait choisi d'écarter ces morceaux de Bleu pétrole, "ça ne veut pas dire qu'il ne les aimait pas", assure sa veuve dans les colonnes de L'Obs:

"Quand il me dit, régulièrement, 'Il faudra s'occuper de tout ça', il sait ce qu'il fait (...) Il m'a donné une grande confiance, j'essaie d'en être digne."

Un moyen, pour Chloé Mons, de faire perdurer la mémoire de son époux et de transmettre son héritage musical:

"Je fais ce que j'ai à faire", a-t-elle expliqué à BFMTV. "Je pense qu'il faut faire vivre ce travail, et que c'est comme ça qu'il continue à être vivant. Le jour où je ne ferai plus ça, où je ne pourrai plus le faire, Alain mourra."

Les morceaux d'En amont, signés Daniel Darc, Raphaël, Dominique A ou encore Arman Méliès, ne seront peut-être pas les derniers qu'entendront les fans. Si Chloé Mons assure à L'Obs que "C'est vraiment le dernier album d'Alain (Bashung)", elle déclare au Parisien qu'il y a "encore de la musique inédite, mais pour des bonus sur des rééditions et des coffrets." Pour les 10 ans de la mort du rockeur, elle annonce "une intégrale" contenant deux duos avec Dick Rivers et d'autres inédits.
B.P.