BFMTV

Eminem lance le "Godzilla Challenge" et vous met au défi de rapper aussi vite que lui

Eminem au Festival Lollapalooza à Chicago en 2014

Eminem au Festival Lollapalooza à Chicago en 2014 - Theo Wargo - Getty Images North America - AFP

Le rappeur demande à ses fans de reprendre une partie particulièrement rapide de son titre Godzilla et de publier la vidéo sur les réseaux sociaux.

Eminem a souvent fait preuve d'une extrême rapidité pour déclamer ses textes. Le dernier exemple en date est celui de la chanson Godzilla, extraite de son dernier album Music to Be Murdered by - 224 mots en 31 secondes, d'après Genius. Mardi, l'interprète de Without Me a publié une vidéo sur son compte Triller - application de partage de vidéos - dans laquelle il fait un play-back du fameux passage, et encourage ses fans à rapper aussi vite que lui. 

"Le Godzilla Challenge est lancé. Qui peut le faire? Je reposte et j'offre des prix à mes préférés", écrit Eminem en légende de la vidéo. 

Réponses par dizaines

Le défi a trouvé des dizaines d'internautes prêts à le relever. Les réponses de fans s'accumulent sous ce tweet relayé près de 30.000 fois, et tous font preuve d'une impressionnante célérité. 

Certains ont choisi de publier des vidéos parodiques ou décalées. Au lieu de simplement reprendre le passage, l'utilisateur de Tik Tok @percyiv s'est filmé en train de taper le texte au clavier en temps réel. Et réussit, malgré la rapidité du morceau. Un autre a publié la vidéo d'un internaute qui marmonne un flot de paroles incompréhensibles, et écrit avec ironie "Salut Eminem je suis super fan voici ma tentative de Godzilla Challenge j'espère que ça va te plaire". 

Cette initiative d'Eminem ressemble à un coup de projecteur sur Triller, dont le nom est soigneusement renseigné dans le tweet. L'application, qui se pose en concurrente de Tik Tok, a fait appel à de nombreuses célébrités pour faire sa publicité: Chance The Rapper, French Montana ou encore Tiffany Haddish, tous apparaissent dans une vidéo promotionnelle sur le site officiel de l'application.

Benjamin Pierret