BFMTV

Pourquoi l'album surprise d'Eminem fait déjà polémique

Eminem sur scène en août 2014

Eminem sur scène en août 2014 - Theo Wargo - Getty Images North America - AFP

Dans son dernier album sorti par surprise vendredi, Eminem apparaît assagi. Mais à 47 ans, il cultive toujours l'art de la controverse comme personne.

Un album d'Eminem qui ne choque pas ne serait pas tout à fait un album d'Eminem. Le rappeur a scotché ses fans vendredi en sortant pendant la nuit un album surprise intitulé, Music to be Murdered by.

Il y livre une virulente critique des armes à feu, dans le morceau Darkness, dont le clip s'inspire de la fusillade qui a fait 58 morts en octobre 2017 à Las Vegas. Le rappeur y évoque l'homme qui a fait feu à l'arme automatique sur la foule qui assistait à un concert de clôture du festival de musique Country. Le clip finit par un message appelant les spectateurs à voter pour durcir les lois encadrant les armes à feu.

C'est un autre morceau, Unaccommodating, qui lui a valu de vives critiques, en raison à ses références à l'attentat à la bombe qui a visé un concert d'Ariana Grande à Manchester en 2017, faisant 22 morts.

"But I'm contemplating yelling 'Bombs away' on the game Like I'm outside of an Ariana Grande concert waiting", y rappe Eminem.

"Inutilement blessant"

Eminem recourt à cette comparaison pour "décrire l'impact de sa musique sur l'industrie du disque, comparant la sortie de ses albums à des bombes", souligne le site Genius, spécialisé dans l'analyse des paroles de chansons de rap. Genius souligne d'ailleurs que ce n'est pas la première fois que le rappeur évoque l'attentat de Manchester. Il l'avait déjà fait en 2018 dans un freestyle intitulé Kick Off

Certains se sont offusqués de la référence à l'attentat, comme le maire de Manchester, Andy Burnham, relayé par BBC News, qui juge ces paroles "inutilement blessantes et profondément irrespectueuses pour les familles de ceux qui ont été touchés". D'autres rappellent en revanche qu'Eminem a apporté son aide aux victimes de l'attentat et appelé à faire un don à la Croix Rouge.

Music to be murdered by, 11e album solo d'Eminem, est un gros clin d'oeil au maître du suspense Alfred Hitchcock, qui avait lui-même sorti un album portant ce titre en 1958.

Un album, y déclarait Hitchcock, inspiré par les "milliers de demandes" des fans de ses séries télévisées (Alfred Hitchcock présente, en 1955). "Le programme semble les avoir incités à assassiner mais ne fournissait pas l'atmosphère adéquate pour cela", indique le maître du suspense avec son délicieux humour noir.

La pochette de l'album est également inspirée de celle du cinéaste, qui posait alors un pistolet sur une tempe, une hache sur l'autre.

Magali Rangin