BFMTV

Elton John évoque Michael Jackson dans ses mémoires: "ce pauvre garçon avait perdu la boule"

Elton John sur scène durant "Elton John: I'm Still Standing - A GRAMMY Salute"

Elton John sur scène durant "Elton John: I'm Still Standing - A GRAMMY Salute" - Angela Weiss - AFP

Dans un nouvel extrait de ses mémoires, Elton John raconte ses souvenirs de Michael Jackson, qu'il a connu enfant, puis adulte perturbé.

Les bonne feuilles des mémoires d'Elton John continuent de faire la joie des tabloïds britannique. Après des anecdotes sur son amie la princesse Diana et sur la famille royale, le Dailymail révèle ce lundi, à la veille de la publication de l'autobiographie, un extrait concernant Michael Jackson.

Le chanteur de I'm still standing n'y est pas spécialement tendre avec le roi de la pop, qu'il a connu enfant.

"Je connaissais Michael depuis qu'il avait 13 ou 14 ans. C'était le gamin le plus adorable qu'on puisse imaginer", commence-t-il. 

"Quelqu'un d'un peu inquiétant"

"Mais au fil des années, poursuit Elton John, il a commencé à se retirer du monde et de la réalité, à la manière d'Elvis Presley. Dieu sait ce qui se passait dans sa tête, et dieu sait de quels médicaments il était bourré, mais à chaque fois que je l'ai vu, plus tard, je me suis dit que ce pauvre garçon avait totalement perdu la boule".

Il poursuit ainsi la description: "Je ne dis pas cela à la légère. C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter."

Elton John évoque enfin dans son livre une soirée à laquelle il avait invité Michael Jackson. Ce dernier s'était éclipsé et on l'avait retrouvé en train de jouer avec le fils de la gouvernante. "Pour une raison ou une autre, il semblait avoir du mal à gérer la compagnie des adultes". 

En mars dernier, un documentaire choc, intitulé Leaving Neverland, a relancé les accusations de pédophilie à l'encontre de Michael Jackson et bouleversé les fans de l'artiste. En France, des associations de fans ont même assigné en justice, les témoins du documentaire, les accusant de porter "atteinte à la mémoire d'un mort".

Magali Rangin