BFMTV

Anita Pallenberg, la muse des Rolling Stones, est morte

Anita Pallenberg, Keith Richards et leurs enfants, le 12 mai 1971 au 25e Festival de Cannes

Anita Pallenberg, Keith Richards et leurs enfants, le 12 mai 1971 au 25e Festival de Cannes - AFP

Mannequin, comédienne et créatrice de mode, celle qui a longtemps partagé la vie de Keith Richards est une figure indissociable du groupe britannique.

Elle était une icône des années 70. Anita Pallenberg, mannequin, actrice et ancienne compagne de deux membres du groupe mythique The Rolling Stones, est décédée ce mardi à l'âge de 73 ans. C'est son amie Stella Schnabel, actrice et fille du réalisateur Julian Schnabel, qui l'a annoncé sur Instagram avec un portrait des deux femmes. Si la légende n'affiche plus que la phrase "Je n'ai jamais rencontré une femme telle que toi, Anita", la BBC affirme que la jeune femme y avait également écrit "Va en paix, ma mère romaine."

Anita Pallenberg, née à Rome en 1944, fait ses premiers pas dans le show-business en tant que mannequin. Expulsée à 16 ans du pensionnat allemand où l'avait envoyé son père, comme le rapporte le Guardian, elle vit entre Rome, New York (où elle fréquente le cercle d'Andy Warhol) et Paris avant de décrocher des rôles au cinéma. Elle est notamment remarquée en 1968 dans Barbarella, film érotique culte porté par Jane Fonda et signé Roger Vadim.

La dernière Rolling Stone

Parallèlement, elle entre dans le cercle des intimes des Rolling Stones en s'incrustant dans les coulisses d'un concert du groupe anglais à Munich en 1965. Selon le Hollywood Reporter, c'est ainsi qu'elle fait la rencontre du membre fondateur Brian Jones, avec qui elle entretient une relation. En 1969, après le décès de ce dernier, elle officialise son idylle avec Keith Richards, guitariste de la formation. Une histoire d'amour tumultueuse, marquée par les conflits et la consommation d'héroïne, de laquelle naîtront trois enfants. Le dernier, Tara, meurt de mort subite dix semaines après sa naissance.

Des rumeurs prêtent également une liaison à Anita Pellenberg et Mick Jagger, qui aurait eu lieu sur le tournage du film Performance (1970) dont ils partagent l'affiche. Anita Pallenberg a également collaboré avec le groupe, en posant sa voix sur le titre Sympathy for the Devil. Selon le Guardian, les tubes Angie et You Got The Silver ont été écrits en son honneur. Autant de contributions artistiques et de démêlés amoureux qui rendent Anita Pallenberg indissociable du groupe britannique :

"Anita est une Rolling Stone. Elle, Mick, Keith et Brian étaient les Rolling Stones", a estimé Jo Bergman, assistant personnel de la formation de 1967 à 1973. Son influence a été profonde."

Un symbole d'une époque

Mannequin, actrice, et aussi créatrice : après une cure de désintoxication, elle obtient un diplôme de mode à la prestigieuse école Saint Martins de Londres dans les années 90. Elle retournera à la comédie durant les années 2000, notamment pour les caméras d'Harmony Korine (Mister Lonely, 2007) et d'Abel Ferrara (4h44 Dernier jour sur Terre, 2011). 

Si aucune cause de décès n'a été communiquée, Anita Pallenberg devait composer depuis plusieurs années avec une santé fragile : celle qui a subi deux opérations de la hanche était également atteinte d'hépatite C. Elle laisse derrière elle ses deux enfants, ses cinq petits-enfants et une trace indélébile au Panthéon des légendes rock des seventies.

Benjamin Pierret