BFMTV

Fashion Week: Louis Vuitton présente sa nouvelle collection homme dans les rues de Paris

Le défilé homme Louis Vuitton printemps/été 2020

Le défilé homme Louis Vuitton printemps/été 2020 - Anne-Christine POUJOULAT - AFP

Le créateur Virgil Abloh a une fois de plus fait le show, présentant une cinquantaine de silhouettes dans un décor impressionnant, installé place Dauphine à Paris.

C'est dans un décor de carte postale, à Paris, que le créateur-star Virgil Abloh a présenté pour Louis Vuitton une collection homme riche en bouquets séchés et imprimés fleuris. Une façon de renouer avec l'enfant en soi et d'explorer des codes de la masculinité libérés de diktats sociaux, a conceptualisé Abloh dans une note d'intention remise au public de son défilé.

"A une époque saturée en images, s'arrêter pour respirer le parfum des roses déprogramme l'esprit et fait de la place pour la liberté de penser", souligne le créateur américain aux plus de 4 millions d'abonnés sur Instagram.

Il avait déjà annoncé la couleur mercredi lors du défilé de sa marque, Off-White, avec des mannequins foulant un champ d'oeillets blancs. 

Sur la place Dauphine

Jeudi, sur la place Dauphine, au centre de Paris, dont l'accès était fermé pour l'occasion, ce sont des hommes arborant des chapeaux en paille garnis de fleurs séchées ou des tenues fluides aux couleurs pastels et/ou imprimés fleuris qui ont fait le spectacle.

L'omniprésence des fleurs n'a rien à voir ici avec une représentation bucolique: le défilé s'est inscrit dans un décor très urbain, avec des cafés, des bancs publics XXL griffés du fameux monogramme, des vendeurs ambulants de crêpes et une foison de gadgets distribués à la ronde comme des mini tours Eiffel. 

Pour le créateur prisé des millenials, il est surtout question de renouer avec le moment, dans la vie d'un jeune homme, où il développe "son sens du style". Bref, l'âge où l'on ose, sans trop de préjugés. Les allusions à cette période de la vie sont nombreuses: du carton d'invitation sous forme de cerf-volant à monter soi-même aux ballons rouges accompagnant les mannequins défilant.

Avec une cinquantaine de silhouettes dans un décor impressionnant, Virgil Abloh a une fois de plus fait le show. 

Nawal Bonnefoy avec AFP