BFMTV

Michel Polnareff: "J'assume enfin mon rôle de père"

Michel Polnareff aux côtés de sa compagne Danyellah et son fils Louka

Michel Polnareff aux côtés de sa compagne Danyellah et son fils Louka - Thierry Zoccolan - AFP

Alors qu'il prépare son retour dans les bacs et sur scène à l'AccorHôtels Arena, Michel Polnareff revient d'abord dans les rayons des librairies avec son autobiographie Spèrme dont la sortie est prévue le 24 mars. 

Enchaînant les interviews pour la promotion de cet ouvrage, le chanteur français, exilé à Los Angeles, en profite pour revenir sur un passage délicat, la naissance de Louka, "son fils qu'il adore". Mais sa venue au monde avait provoqué un scandale à l'époque lorsqu'un test ADN avait révélé qu'il n'était pas le père de l'enfant.

A Paris Match, l'interprète de Goodbye Marylou, qui vit aujourd'hui aux Etats-Unis avec Danyellah et Louka, confie à ce sujet: "Je suis son père par le fait que je suis là." Et de poursuivre: "J’espère surtout lui offrir la plus merveilleuse des enfances, à l’opposé de celle que j’ai vécue…"

"J'ai été dépité, secoué"

Dans un entretien au Point, Michel Polnareff explique d'ailleurs comment il a abordé ce sujet dans son autobiographie: "Je raconte la vérité, comment ma compagne Danyellah a fait coïncider la conception de notre fils Louka, qui a maintenant 5 ans, avec des dons de sperme en laboratoire. Lorsque des tests ont été réalisés, il est apparu que je n'étais pas le père génétique."

"J'ai été dépité, secoué, des journaux à scandale ont écrit que j'avais jeté dehors la mère et le bébé, ce qui est absolument faux, se souvient l'artiste. C'est moi qui ai pris le temps de me calmer en m'installant à l'hôtel. Depuis, tout est dénoué, Danyellah est une formidable mère, et j'assume enfin le rôle de père."