BFMTV

Le dernier été de Johnny Hallyday: "on sentait bien que c’était un homme malade, fatigué"

Johnny Hallyday aux Victoires de la musique en février 2016

Johnny Hallyday aux Victoires de la musique en février 2016 - Bertrand Guay - AFP

Après une harassante tournée des Vieilles Canailles, le chanteur est allé se ressourcer à Saint-Barthélémy. Malgré la maladie, il croulait sous les projets.

Six mois avant de mourir, Johnny Hallyday continuait de travailler, malgré la maladie qui le rongeait. Harassé par la dernière tournée des Vieilles Canailles avec Jacques Dutronc et Eddie Mitchell, le chanteur préparait un nouvel album.

Ce jeudi 2 août, Paris Match publie un long récit revenant sur le dernier été du rockeur préféré des Français. En mai-juin 2017, l'artiste reste souffrant, mais veut à tout prix retrouver le public, indique la publication. Pour éviter de le fatiguer, les répétitions sont réduites et ne commencent que quelques temps avant les concerts. 

Le jour du dernier filage, le musicien donne des sueurs froides à la production. Fatigué par une nouvelle chimiothérapie, il préfère se reposer. Hormis une conférence de presse et une interview avec TF1, toutes les autres interviews ont été annulées: Johnny refuse de parler de son état de santé.

Les concerts sont difficiles, mais Johnny tient. Après chaque prestation, il préfère se reposer au lieu de sortir. Pendant les concerts, il est cependant contraint de quitter la scène pour prendre de l'oxygène. "Il m’a vraiment impressionné", indique Eddy Mitchell. La fin de la tournée se passe sans accroc. Lors du dernier concert, Johnny invite ses filles Jade et Joy sur scène. Les fans présents dans la salle y voient des adieux déguisés

"On sentait bien que c’était un homme malade, fatigué"

Une fois les concerts terminés, le couple Hallyday souhaite partir en vacances à Saint-Barthélémy. Avant de rejoindre l'île, les époux se rendent au Sofitel de Quiberon, où le chanteur a ses habitudes. Cette fois-ci, pas de cures de remise en forme, mais de repos avant de repartir pour les prochaines chimiothérapies. 

Décrit par l'hebdomadaire comme "un loup solitaire face à la maladie", Johnny Hallyday se coupe du monde et voit peu ses proches pendant cette période. Laeticia est cependant plus que jamais présente à ses côtés et le soutient.

Aux côtés de l'artiste, la vie quotidienne n'est pas facile. Johnny, qui doit attendre l'aval de ses médecins pour partir à Saint-Barthélémy, a des sautes d'humeur: "Les journées s’étirent et se ressemblent. Johnny se lève tard, mange peu, dort une partie de l’après-midi", précise la revue.

L'accord arrive fin juillet. Le 28 juillet, Johnny arrive à Saint-Barth. Mais la maladie est toujours présente et il souffre. Pour l'anniversaire de Jade, le 3 août, il apparaît peu et reste dans sa chambre: "On sentait bien que c’était un homme malade, fatigué. Il y avait comme une chape de plomb dans la maison, ce jour-là", témoigne un invité.

Deux albums en préparation

Johnny, malgré tout, croule sous les projets. Sans en parler à son manager Sébastien Farran, il annonce le 7 août une tournée en 2018. Il contacte aussi Miossec pour un projet d'album de reprises de Creedence Clearwater Revival. Ce disque aurait dû accompagner celui composé entièrement d'inédits et qui doit paraître à titre posthume à la fin de l'année.

Son ami le photographe Gilles Bensimon se souvient avoir déjeuner avec lui début août et de cette phrase prémonitoire du chanteur: "Tu sais, Gilles, dès l’hiver prochain, je serai de plus en plus là." "Rétrospectivement, je me dis qu’il savait qu’il était condamné", dit Bensimon. "Qu’il profitait de ses derniers instants de bonheur".

Jérôme Lachasse