BFMTV

Le coup de gueule d'une ancienne Miss France contre les harceleurs

L'ancienne Miss France Camille Cerf, le 19 mars 2017 à Lille.

L'ancienne Miss France Camille Cerf, le 19 mars 2017 à Lille. - Philippe Huguen - AFP

L'ex-Miss France Camille Cerf s'agace sur les réseaux sociaux des "admirateurs" qui lui envoient des photos de leur sexe.

Camille Cerf en a assez de recevoir des photos de pénis. L'ex-Miss France a posté mercredi sur Twitter un message accompagné d'une capture d'écran sans équivoque. "Avis à tous les hommes légèrement dérangés qui pensent que m'envoyer une photo de leur sexe pourrait avoir un effet positif sur ma personne", écrit-elle sous la photo.

Et si la jeune femme a pris soin de masquer l'image reçue sur Instagram, elle a omis de masquer le pseudonyme de l'expéditeur, qui se reconnaîtra.

Envoyer des photos de sexe à des femmes, qu'elles soient célèbres ou non, relève du harcèlement. En janvier 2016, le collectif "Féministes contre le cyberhacèlement" a lancé une campagne pour dénoncer ces pratiques, allant du "revenge porn" à l'envoi de photos de pénis sur les réseaux sociaux comme Snapchat ou Instagram, en passant par le "slut shaming".

Revenge porn et slut shaming

Une artiste américaine, Whitney Bell, en a même fait une exposition intitulée Je n'ai pas demandé ça: toute une vie à recevoir des photos de bites. "C’est horrible la manière dont les femmes sont traitées sur Internet", confiait-elle ainsi l'année dernière à Konbini, ajoutant: "Envoyer une photo de bite non sollicitée est du harcèlement sexuel au même titre qu'exhiber son sexe dans le métro".

Magali Rangin