BFMTV

Le casting d'Harry Potter réagit aux propos transphobes de J.K. Rowling

L'écrivaine J. K. Rowling.

L'écrivaine J. K. Rowling. - AFP

Après des tweets jugés transphobes de l'auteure de la saga, de nombreux acteurs de l'adaptation cinématographique ont élevé leurs voix pour exprimer leur désaccord avec elle.

Émoi dans le monde des sorciers. Depuis une semaine, les acteurs de Harry Potter désavouent J.K. Rowling, l'auteure de la saga littéraire à l'origine des films. Les interprète de Harry Potter, Hermione Granger, Luna Lovegood et quelques autres se désolidarisent des propos qu'elle a tenus le week-end dernier sur les personnes transgenres.

Samedi, la romancière a partagé sur Twitter un article parlant des "personnes qui ont leurs règles", commentant ironiquement "Je suis sûre qu'on devait avoir un mot pour ces gens. Que quelqu'un m'aide. Feum? Famme? Feemm?" De nombreux internautes sont montés au créneau, lui reprochant d'exclure les hommes transgenres, qui peuvent avoir leurs règles, et les femmes transgenres, qui elles n'en ont pas. 

Les excuses d'Harry Potter lui-même

Après la colère des internautes, nombreux à qualifier la romancière britannique de 54 ans de transphobe, les réactions des acteurs. Daniel Radcliffe, qui incarnait Harry Potter, a été le premier à régir avec une lettre ouverte publiée par l'association LGBT The Trevor Project:

"Bien que Jo soit indéniablement à l'origine du cours qu'a pris ma vie (...) je me sens obligé, en tant qu'être humain, de réagir", a-t-il déclaré. "Les femmes transgenres sont des femmes. Toute déclaration du contraire efface les identités et la dignité des personnes transgenres, et va à l'encontre de tous les conseils des associations de professionnels de santé, bien plus qualifiées sur le sujet que Jo ou moi."

"À toutes les personnes qui ont le sentiment que cela a terni leur expérience des livres, je suis profondément désolé", a ajouté l'acteur de 30 ans. Il appelle plutôt à se rappeler "ce qu'il y avait de précieux dans ces histoires", comme "la force de l'amour" et de la "diversité", ou encore le fait que "les idées dogmatiques de pureté conduisent à l'oppression de groupes vulnérables". 

Explications de l'auteure

Depuis ce premier message, J.K. Rowling a tenté d'expliquer ses propos à plusieurs reprises. Elle estime notamment qu'"effacer le concept de sexe empêche de nombreuses personnes de parler de leur vécu": "Je respecte le droit de toutes les personnes trans de vivre comme elles l'entendent (...) En même temps, ma vie a été déterminée par le fait d'appartenir au sexe féminin. Je ne crois pas que ce soit faire preuve de haine que de le dire."

Enfin, mardi, elle a publié un long billet sur son blog dans lequel elle se dit "profondément inquiète au sujet des conséquences du militantisme trans". 

Avalanche de réactions

Depuis, les réactions se succèdent. Eddie Redmayne, star de la saga Les Animaux fantastiques - elle aussi tirée de l'univers de l'auteure - déclare "être en désaccord avec les commentaires de Jo" dans un communiqué relayé par Variety:

"Le respect pour les personnes transgenres demeure un impératif culturel, et au fil des années j'ai tout fait pour m'éduquer (sur ce sujet)", assure celui qui a lui-même interprété une femme transgenre dans The Danish Girl. "Les femmes trans sont des femmes, les hommes trans sont des hommes et les identités non-binaires existent". 

Même son de cloche pour Emma Watson, devenue célèbre grâce au rôle d'Hermione Granger, ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes depuis 2014:

"Les personnes trans sont qui elles disent qu'elles sont et méritent de vivre leur vie sans être constamment questionnées, ni qu'on leur dise qu'elles ne sont pas qui elles disent qu'elles sont", a-t-elle tweeté.

Plus mesurée, Evanna Lynch (linterprète de Luna Lovegood) "aurait souhaité que Jo s'abstienne" d'évoquer "un sujet si délicat sur Twitter", déclare-t-elle sur le même réseau social. Mais elle rappelle qu'il s'agit d'une personne "généreuse et aimante": "Je suis triste de voir des fans la réduire à ses tweets".

Enfin, Bonnie Wright, qui jouait Ginny Weasley dans la série de films, adresse elle aussi son soutien aux personnes transgenres et rassure les fans: "Si Harry Potter était pour vous une source d'amour et de sentiment d'appartenance, cet amour est infini et vous pouvez y puiser sans jugement ni question."

Outre le casting, Warner Bros. (la maison de production derrière les sagas Harry Potter et Les Animaux Fantastiques) ainsi que Universal Parks (qui gère les parcs à thème Harry Potter à Los Angeles et Orlando) ont réagi auprès du Hollywood Reporter. Toutes les deux assurent que la diversité et l'inclusivité sont au coeur de leurs valeurs.

Benjamin Pierret