BFMTV

Johnny Depp et Amber Heard: la police de Los Angeles reste prudente

Alors que Johnny Depp est accusé d'avoir battu sa femme Amber Heard, la police de Los Angeles estime pour l'heure qu'aucun crime n'a été commis, faute de preuves.

C'est un véritable scandale qui a éclaté hier à Hollywood. Alors qu'elle vient de demander le divorce, l'actrice Amber Heard a déclaré ce vendredi au tribunal de Los Angeles être victime de violences de la part de Johnny Depp. L'actrice américaine a obtenu une ordonnance restrictive envers son futur ex mari, qui l'aurait battue pour la dernière fois samedi dernier.

D'après le site américain TMZ, la police de Los Angeles est effectivement intervenue samedi soir à la suite d'un appel d'urgence de la mannequin, mais n'a toutefois "pas vu de preuves" de violences conjugales. De plus, "la victime n'a pas voulu faire de main courante", d'après une porte-parole. Les enquêteurs ont alors "estimé qu'aucun crime n'avait été commis", ajoute-t-elle.

Pour TMZ, Amber Heard "invente cette histoire de violences domestiques". En cause, le rapport des forces de l'ordre auquel le site a eu accès, mais aussi une photo Instagram postée le dimanche suivant les faits présumés, sur laquelle la jolie blonde apparaît souriante au côté d'amis, et qui a été rapidement supprimée le vendredi, jour où elle s'est présentée au tribunal.

Johnny Depp, "paranoïaque" selon Amber Heard

La Texane, apparue dans Magic Mike XXL et The Danish Girl l'an dernier, "traverse un moment difficile", a affirmé après l'audience Joseph Koenig, l'un de ses avocats.

Dans les documents accompagnant sa demande d'ordonnance, Amber Heard affirme que "pendant toute la durée de notre relation, Johnny m'a agressée verbalement et physiquement".

Elle précise aussi que son mari a historiquement connu "des problèmes de drogue et d'alcool", qualifiant Depp de "paranoïaque" et se disant "pétrifiée" à l'idée qu'il regagne leur domicile.

Une ordonnance restrictive demandée pour... son chien

L'acteur phare de Pirate des CaraÏbes, qui aura 53 ans dans quelques jours, fait actuellement la promotion de son dernier film, Alice de l'autre côté du miroir, et n'était pas présent au tribunal vendredi.

L'une de ses avocates, Laura Wasser, s'est contentée de déclarer à la sortie de l'audience que le juge avait accordé l'ordonnance à Amber Heard mais avait refusé d'autres demandes.

TMZ affirme notamment que l'actrice voulait aussi faire interdire au comédien d'approcher de son chien Pistol, ce qui lui aurait été dénié.

N.B.