BFMTV

Jim Carrey choque avec ses peintures anti-Donald Trump

Jim Carrey  à Toronto en septembre 2017

Jim Carrey à Toronto en septembre 2017 - Phillip Faraone - Getty Images North America - AFP

L'acteur a peint deux tableaux à charge contre Donald Trump et sa porte-parole à la Maison Blanche.

Connu pour ses rôles dans The Mask ou Dumb et Dumber, Jim Carrey est également un peintre accompli. Sa passion a d'ailleurs fait l'objet en juillet dernier d'un documentaire intitulé Jim Carrey: I Needed Color. Il y raconte que c'est pour consoler son "cœur brisé" qu'il a commencé à peindre:

"J'ignore ce que la peinture m'apprend, mais elle me libère. Elle me libère du futur, elle me libère du passé, elle me libère des regrets, elle me libère des problèmes", indique-t-il dans ce documentaire visionné près de six millions de fois sur Vimeo. 

Ces derniers temps, la peinture permet à la star de s'en prendre à Donald Trump. Jim Carrey a en effet posté sur son compte Twitter deux peintures représentant le président des Etats-Unis et sa porte-parole, Sarah Huckabee Sanders.

Deux peintures anti-Trump

"Voici le portrait de la soi-disant chrétienne dont le seul but dans la vie est de mentir pour les affreux. Une monstruosité!", a-t-il écrit en légende. La peinture de Donald Trump représente quant à elle le président grimé en méchante sorcière de l'Ouest du Magicien d'Oz.

Les réactions aux œuvres de Jim Carrey ont été très contrastées sur Twitter, certains internautes lui reprochant sa méchanceté et de s'en prendre à la religion chrétienne. 

"Je suis reconnaissant des réactions que causent mes petits dessins", a indiqué l'acteur dans un communiqué. "C'est le principe d'un dessin politique de contrarier ceux qui abusent du pouvoir et permettent ce type d'abus".

Il ajoute: "Cette administration n'a fait que mentir au peuple américain depuis le premier jour tout en pillant le pays et en dégradant nos valeurs. Et ceux qui protègent ce mafieux de président appliquent du maquillage sur une tumeur de la peau et expliquent au malade que tout va bien. N'est-ce pas monstrueux? Absolument!"

Jérôme Lachasse