BFMTV

Fausse alerte au missile à Hawaï: Jim Carrey a cru qu'il ne lui restait "plus que 10 minutes à vivre" 

Jim Carrey  à Toronto en septembre 2017

Jim Carrey à Toronto en septembre 2017 - Phillip Faraone - Getty Images North America - AFP

Pour l'acteur américain, cette fausse alerte a été "un vrai avertissement psychologique".

La peur de sa vie. A l'instar de milliers de personnes à Hawaï, Jim Carrey a pris très au sérieux l'alerte au missile qui est apparue sur son téléphone ce samedi matin.

"Menace de missile balistique sur Hawaï. Mettez-vous immédiatement à l'abri. Ceci n'est pas un exercice", indiquait le message, reçu par les habitants de l'archipel sur leur smartphone aux environs de 8 heures du matin, heure locale.

"Nous allons tout droit vers de la souffrance"

L'alerte, qui a laissé a aussitôt semé le trouble et la confusion sur place, s'est avérée avoir été envoyée par erreur. La menace a été démentie 38 minutes plus tard par les autorités. Un laps de temps malheureusement trop long pour les gens sur place, inquiets, qui ont craint pour leur vie. Parmi eux, l'acteur américain, propriétaire d'une villa sur l'île, qui n'a pas caché sa peur sur les réseaux sociaux.

"Je me suis réveillé ce matin à Hawaï avec plus que dix minutes à vivre. C'était une fausse alerte, mais un vrai avertissement psychologique. Si nous laissons ce Gomorra solitaire et son congrès républicain corrompu poursuivre leur aliénation du monde, nous allons tout droit vers de la souffrance qui dépasse toute imagination", a indiqué la star sur Twitter.

Une référence à peine voilée à Donald Trump et son administration, sous fonds de menaces récurrentes avec la Corée du Nord.

N.B.