BFMTV

Jean-Michel Aphatie réplique à Aurore Bergé: "Non, on ne s'habille pas comme on veut"

Aurore Bergé et Jean-Michel Aphatie dans "C à vous"

Aurore Bergé et Jean-Michel Aphatie dans "C à vous" - France 5

Face à la députée Aurore Bergé, le journaliste Jean-Michel Aphatie a réagi à la polémique après les critiques qui ont suivi le passage de la députée LaREM dans Salut les Terriens!.

Une robe trop courte pour passer à la télévision? Après sa venue dans le talk-show Salut les Terriens! sur Canal+ samedi dernier, Aurore Bergé a vivement dénoncé les commentaires sexistes qui ont pu naître sur la Toile au sujet de sa robe. Dans C à vous ce lundi sur France 5, Jean-Michel Aphatie a donné son point de vue sur cette polémique face à la députée LaREM des Yvelines qui assurait qu'elle n'avait pas "à être jugée sur la longueur" de sa robe.

"Mettons de côté les insultes, bien sûr, rien ne les justifie", clarifie d'abord Jean-Michel Aphatie, avant de s'interroger, plus nuancé. "On s'habille comme on veut? Non, pas tout à fait... On ne peut pas dire ça quand même."

"On s'habille en fonction du lieu où on va, poursuit-il. Quand on va à un enterrement, on réfléchit comment on s'habille. De la même manière, quand on va à la télévision, on ne vient pas en T-Shirt. Ce n'est pas tout à fait vrai tout de même. La manière dont on s'habille, pour une femme ou pour un homme, peut être un parasite par rapport au discours, aux propos que l'on tient, on ne peut pas nier ça quand même. Et peut-être que votre tenue n'était pas très adaptée à une prise de parole politique où il y a toujours un peu de solennité au fond."

"Vous ne vous habilleriez pas comme ça à l'Assemblée nationale?"

"Je ne suis pas à l'Assemblée nationale, je suis sur un plateau de télévision, ce n'est pas exactement la même chose", s'est défendue Aurore Bergé, aussitôt interpellée par Jean-Michel Aphatie "Vous ne vous habilleriez pas comme ça à l'Assemblée nationale?", lui a demandé le journaliste. "Probablement pas", a-t-elle glissé. "Donc c'est bien la preuve qu'on ne peut pas s'habiller comme on veut", a alors lâché le journaliste.

Revendiquant son droit de s'habiller comme elle veut, Aurore Bergé a finalement conclu sur le sujet: "Ce n'est pas parce que je suis une femme et députée par ailleurs que je n'ai pas le droit de choisir la robe que je vais mettre. Et d'être jugée et ramenée uniquement à la tenue que je porte, c'est ça qui est inquiétant et triste..."

F.M.