BFMTV

Jean-Jacques Debout affirme qu'avec Johnny Hallyday "le dernier à avoir parlé avait raison"

Jean-Jacques Debout.

Jean-Jacques Debout. - JACQUES DEMARTHON / AFP

Le compositeur et ami de Johnny Hallyday, Jean-Jacques Debout, s'est exprimé ce dimanche soir sur BFMTV au sujet du testament polémique du défunt chanteur. Il a pris le parti des deux premiers enfants de la star.

Les réactions des proches du défunt chanteur Johnny Hallyday se sont enchaînées ce dimanche. Après Jacques Dutronc et le producteur Jean-Claude Camus, c'est le compositeur Jean-Jacques Debout qui a témoigné en faveur de David Hallyday et Laura Smet qui, en vertu du dernier testament de leur père, conforme à la loi californienne, se trouvent déshérités au profit de Laeticia Hallyday, veuve de la star du rock français. 

"On lui a dit: 'signe là' et il a signé"

"Johnny m’a toujours dit un bien fou de ses enfants. Il les adorait, ses enfants n’ont pas compris. Dutronc, comme moi et Eddy Mitchell, ne comprenons pas du tout, du tout, ce qu’il s’est passé", a-t-il déclaré sur BFMTV. Jean-Jacques Debout a son avis sur la manière dont cette situation s'est nouée: "Johnny était tellement fatigué, usé à la fin, il n’en pouvait plus. A mon avis, il n’a peut-être même pas lu le document. On lui a dit : ‘Signe là’ et il a signé."

Il a alors conclu de la manière suivante: "Vous savez, parfois, Johnny, je me rendais compte que quand il était très fatigué c’était le dernier à avoir parlé qui avait raison."

R.V.